Accueil » Société » La lutte contre le trafic de cocaïne en Afrique de l’Ouest au cœur d’un séminaire à Conakry

La lutte contre le trafic de cocaïne en Afrique de l’Ouest au cœur d’un séminaire à Conakry

Ouverture ce mardi 16 octobre dans un réceptif hôtelier de la place, d’un séminaire régional consacré à la lutte contre le trafic de cocaïne en Afrique de l’Ouest.

Co-organisé par la Guinée et la France, et présidé par M. Mouramani Cissé, ministre de la sécurité, de la protection civile et de la réforme du secteur de la sécurité ; ce séminaire a connu la présence de M. Betrand Cochery, ambassadeur de France en Guinée et en Sierra-Leone, du général de corps d’armée Bruno Clément-Bollée, Directeur de la coopération de sécurité et de défense au ministère français des affaires étrangères, du ministre d’Etat de la justice Me Christian Sow, du ministre délégué à la défense Me Abdoul Kabèlè Camara, du Général Ibrahima Baldé, Haut Commandant de la gendarmerie national, …

En effet, le trafic de drogue a pris une importance inquiétante en Afrique de l’Ouest, où selon les informations, entre 20 et 40 tonnes de cocaïne transiteraient chaque année. C’est dans cette optique que le ministère des Affaires étrangères français a mis en place un programme d’appui à la lutte contre le trafic de cocaïne en Afrique de l’Ouest (ALCAO) dont le séminaire de Conakry marque le lancement officiel des activités de ce programme.

Doté d’un budget de 1,6 million d’euros, ALCAO est financé par le Fonds de solidarité prioritaire du ministère des Affaires étrangères. Il apporte ainsi un soutien à sept pays (Bénin, Côte d’Ivoire, Guinée, Guinée Bissau, Mauritanie, Sénégal et Togo) pour des actions dans les domaines de la justice, des douanes et de la sécurité intérieure.

Ce programme prévoit notamment d’appuyer la création de structures de lutte contre le blanchiment, de saisie des avoirs criminels et de gestion des biens confisqués. Il vise également à renforcer les capacités des services d’enquête et à soutenir la coopération régionale et internationale contre le trafic de drogue.

Aux côtés des sept États concernés par ce programme, le séminaire réunit des représentants du groupe intergouvernemental d’action contre le blanchiment d’argent en Afrique de l’Ouest, de l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime, de la mission interministérielle de lutte contre les drogues et la toxicomanie et de l’organisme de lutte contre le blanchiment.

Du 16 au 17 octobre, plusieurs thèmes seront abordés par les participants à ce séminaire. Il s’agit notamment :

– problématiques locales pour chacun des pays participants (Bénin, Côte d’Ivoire, Guinée, Guinée Bissau, Mauritanie, Sénégal et Togo),
– renforcement structurel du dispositif de lutte contre le trafic de cocaïne,
– renforcement des capacités des services spécialisés,
– amélioration de la coopération régionale et internationale…

Ciré BALDE

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info