Accueil » Économie » Adoption de la loi organique relative aux lois des finances.

Adoption de la loi organique relative aux lois des finances.

La salle du 28 septembre du palais du peuple à servi de cadre le mercredi 31 octobre pour la formation des journalistes sur la loi relative aux finances ; organisée par le Conseil National de la Transition (CNT) avec le soutien de l’Union Européenne (UE) et du  Fonds Monétaire international (FMI)

D’entré, Madame Gwenaëlle Suc  expert du fonds monétaire, lors de son exposé précise que l’adoption de cette loi permet de mettre en place des règles de bonnes gestions administratives, la consolidation de la démocratie gage de  développement  économique de toute nation. En adoptant cette loi, la guinée s’inscrit dans une dynamique internationale de transparence et de renouveau.  L’enjeu est de répandre de nouvelles stratégies dans la gestion du fonds public par les autorités.

Par ailleurs, la mise en œuvre de cette loi relative aux finances se fera de façon progressive et s’étendra sur toutes les activités du gouvernement ainsi, le budget sera soumis à l’assemblée lors des sessions pour adoption.

De son coté, Monsieur Abdoul Aziz Wan, représentant  du fonds monétaire International en Guinée à d’abord salué l’initiative du gouvernement pour son adoption avant de souligner qu’elle constitue la constitution financière du pays car elle détermine la gestion des ressources publiques sur le plan institutionnel et administratif, couvre tous les domaines de gestion de la  finance publique. De par cette stratégie, elle renforce la  gestion des finances publiques en introduisant un nouveau système budgétaire qui définit la portée et les catégories de lois de finance, dirige la pluri annualité et soumet le calendrier budgétaire à des échéances précises.

La reforme valorise la mise en œuvre prudente de gestion et limite les dépenses de l’Etat, améliore la gestion de sa trésorerie ; elle établi des règles strictes qui garantiront  la sincérité du budget et de la formation financière.

Il faut préciser qu’en dépit de cette réglementation, cette nouvelle  loi permet à chaque département gouvernemental de proposer  un budget de fonctionnement qui sera soumit et étudié  pour en fin procéder à des comptes rendus budgétaires après chaque gestion.

Ainsi, un budget de réserve est nécessaire à chaque adoption pour les dépenses imprévues ou des catastrophes, ce montant est fixé à     5 % du budget annuel.

L’organe législatif joue un rôle important quand au suivi de l’évolution des différents travaux car il représente le peuple.

Des sanctions sont prévues par la loi à la hauteur de la forfaiture des différents responsables de projets au sein de chaque département ministériel.

Les organisations de la société civile et journalistes présents ont faits des recommandations aux organisateurs quand à l’application stricte de cette loi.

 

Boubacar Sidy BAH

Visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. C’est bien que l’on pense à adopter une loi de finance mais comment seront organiser ses dépenses et à quelles fins?

    NB: M.BAH,pouvez-vous nous mettre en ligne cette loi de finance en détail s’il vous plait? J’aimerais en prendre connaissance.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info