Guinee Games
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
GAC
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
Accueil » Politique » LOUNCENY CAMARA : C’était donc ça le deal !

LOUNCENY CAMARA : C’était donc ça le deal !

Visiblement, avec le président Alpha Condé, il est question de beaucoup de négociation lors des nominations. On se rappelle des garanties que certains ministres de la première équipe gouvernementale, avaient du obtenir avant de consentir à partir. Eh bien, c’est la même règle qui semble avoir été appliquée pour convaincre l’ancien président de la CENI à accepter le poste auquel il restait très attaché.

Louncény Camara avait dit  »se sacrifier pour la sortie de crise ». Mais on se rend compte que ce n’était là que des paroles destinées à la gallerie. En réalité, comme beaucoup d’autres, il s’était assuré de ne pas chômer, après son départ de la CENI. Son point de chute est désormais le ministère du tourisme et de l’hôtellerie. Il vient y remplacer Hadja Mariama Baldé qui, elle-même, va prendre la place de Fatoumata Tounkara de la fonction publique. C’est manifestement l’occasion que le chef de l’Etat a trouvé pour corriger l’omission.

C’est manifestement l’occasion que le chef de l’Etat a trouvé pour corriger l’omission dont le département de la fonction publique avait été victime, lors de la vague de remaniement du 5 octobre 2012. A qui le prochain tour ?.

Mais pour revenir au cas Louncény Camara, on a donc l’impression que contrairement à ce qui avait été dit au lendemain de sa démission, il n’est jamais parti pour permettre à la crise politique de se résorber. Le président Alpha Condé a du le lui demander. Mais l’ex-président de la CENI a exigé quelque chose en lieu et place. Ce quelque chose, on le sait désormais, était un poste ministériel.

Mais la question est celle de savoir comment Louncény Camara s’est-il permis l’audace de négocier son départ ? Certes, il avait tout au long de la crise autour de son institution, fait valoir cette audace. Mais on aurait point pensé qu’il serait capable d’imposer au chef de l’Etat son départ. Or, tout porte à croire que c’est bien ce qui s’est passé. A moins que le président Alpha Condé n’ait décidé lui-même de le gratifier de ce poste ministériel.

Quelque soit ce qui s’est passé et les circonstances dans lesquelles cela s’est passé, les enjeux politico-politiciens doivent y avoir joué un rôle déterminant. A ces derniers, doit s’être ajoutée la manipulation tacite ou manifeste de l’ethnicité. On se rappelle en effet qu’à la veille de sa démission, Louncény Camara avait réussi à incarner la cause de sa communauté ethnique. Au-delà même de sa communauté restreinte, une bonne partie de la forêt s’était discrètement montrée solidaire avec lui.

Il n’est donc pas exclu que le président de la République, engagé dans une vaste opération de charme en direction de la forêt, ait tenu compte de cette mobilisation autour de la personne de Louncény Camara.

Guineeconakry.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info