Accueil » Société » Message du Secrétaire général des Nations Unies publié à l’occasion de la journée mondiale du souvenir des victimes des accidents de la route, 18 novembre 2012

Message du Secrétaire général des Nations Unies publié à l’occasion de la journée mondiale du souvenir des victimes des accidents de la route, 18 novembre 2012

Cette année, environ 1,2 million de personnes ont perdu la vie sur les routes quelque part dans le monde. S’ajoutent à ce chiffre plus de 50 millions de blessés par an, dont beaucoup resteront handicapés et traumatisés à jamais.

Environ 90 % des accidents de la route faisant des morts et des blessés surviennent dans des pays à revenu faible ou intermédiaire. La majorité des victimes sont des piétons, des cyclistes et des motocyclistes. L’Organisation mondiale de la Santé prédit que, si l’on ne prend pas rapidement des mesures, les accidents de la route seront la cinquième principale cause de décès d’ici à 2030.

Il y a 18 mois, les gouvernements ont décidé de déclarer la décennie 2011-2020 « Décennie d’action pour la sécurité routière » et se sont engagés à sauver 5 millions de vies en mettant en œuvre des stratégies de sécurité routière et des campagnes d’information et en adoptant et faisant appliquer des lois en la matière. Et ils agissent. La loi chilienne impose maintenant le port de la ceinture de sécurité à bord des autocars. En Chine, la conduite en état d’ivresse est désormais sanctionnée pénalement et les peines encourues sont plus lourdes. La Nouvelle-Zélande a, quant à elle, instauré des contrôles d’alcoolémie plus stricts pour les jeunes conducteurs.

Les lois en vigueur sont également appliquées plus énergiquement. Au Brésil, la police est bien plus sévère désormais en cas de conduite en état d’ivresse. En Turquie, 50 % des conducteurs attachent maintenant leur ceinture de sécurité, contre 8 % auparavant, et au Viet Nam, ce ne sont plus 30 % mais 90 % des motocyclistes qui portent le casque. Dans d’autres pays, comme le Ghana, l’Inde, le Mozambique et le Pakistan, on améliore les soins apportés aux victimes d’accidents de la route. Tous ces efforts permettent de sauver des vi

Cette année, la Conférence des Nations Unies sur le développement durable Rio+20 a souligné l’importance de la sécurité routière. En cette Journée mondiale du souvenir des victimes des accidents de la route, engageons-nous à réduire le plus possible le nombre de ces victimes dans notre quête d’un avenir équitable et viable.

 

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info