Accueil » Politique » «Le Président Alpha Condé doit parler à la presse guinéenne ou qu’il se taise » dixit le président des Démocrates Guinéens, Abdourahamane Bakayoko

«Le Président Alpha Condé doit parler à la presse guinéenne ou qu’il se taise » dixit le président des Démocrates Guinéens, Abdourahamane Bakayoko

Le Président des Démocrates Guinéens Abdourahamane Bakayoko, a conféré avec la presse ce jeudi 22 novembre à la maison commune des journalistes. Objectif, Demander au Président Alpha Condé de communiquer avec la presse guinéenne (en animant des conférences de presse, en accordant des interviews aux journalistes guinéens, en faisant le compte-rendu de ses multiples et très coûteux voyages à l’étranger…) et le rappeler que c’est la Guinée qu’il gouverne pas la France ni les Etats-Unis d’Amérique encore moins le monde.

Dans son intervention, le président des Démocrates Guinéens, Abdourahamane Bakayoko a rappelé : «Lorsque Alpha Condé a  été arbitrairement arrêté et emprisonné par le régime du Général Lansana Conté, toute la presse guinéenne s’était mobilisée pour le défendre. Les journalistes guinéens ont répondu à l’appel de Monsieur Alpha Condé pour s’opposer au régime militaire et à la démocratie du plus fort. »

Plus loin, il affirme que de nombreux journalistes guinéens avaient fait la prison pour avoir démontré dans leurs articles que l’arrestation et la détention d’Alpha Condé n’étaient pas fondées, même s’ils avaient trouvé d’autres prétextes à présenter devant le juge contre ces journalistes.

Pour le président des Démocrates Guinéens, après la libération d’Alpha Condé, ce dernier avait demandé à la presse guinéenne de continuer le combat en affirmant qu’il aimait beaucoup les journalistes guinéens pour leur courage et bravoure.

« Les Démocrates guinéens ont constaté avec beaucoup de regret que le Président Alpha Condé ne communique pas avec la presse guinéenne. Il n’a animé aucune Conférence de presse en Guinée et n’a accordé aucune interview aux journalistes guinéens depuis qu’il est à la tête de notre pays il y a deux ans jour pour jour. » fustige-t-il.

Pendant que les organes de presse de Conakry font tout pour interviewer Alpha Condé, s’exclame Abdourahamane bakayoko, lui il fait tout pour être interviewer par le New York Times. Cela est inacceptable : « Nous voudrions qu’il nous dise laquelle des deux villes, Conakry ou New York, gouverne-t-il. Le peuple de Guinée n’a-t-il pas droit à l’information ? Le peuple de Guinée n’a-t-il pas le droit de savoir ce que fait son Président et où il mène son pays ? » s’interroge-t-il.

Abordant la question liée aux multiples déplacements du Président Alpha Condé, Abdourahamane Bakayoko précise que le président guinéen a fait plus de 70 voyages à l’étranger. Et d’ajouter que chacun de ces voyages coûte cher, surtout pour un pays n’ayant pas de compagnie aérienne.

Le président du parti « Guinéens Démocrates » exige  ainsi qu’un  compte-rendu de tous ces voyages soit fait, à travers des conférences de presse et interviews réalisées par des organes de presse guinéens. «Il faut donc que le Président Alpha Condé parle à la presse guinéenne ou qu’il se taise ! » martèle-t-il.

Pour finir, Bakayoko a « prié le Président Alpha Condé de se taire, s’il souhaite encore continuer à refuser de parler à la presse guinéenne ». Car,  « il nous blesse lorsqu’il dise à la presse occidentale ce qu’il pourrait et devait d’ailleurs dire à la presse guinéenne. » conclut-il.

Ciré BALDE

Visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info