Accueil » Politique » Jean Marc Telliano dans le viseur de la Justice?

Jean Marc Telliano dans le viseur de la Justice?

Chassé croisé à Guéckédou entre le pouvoir et l’opposition. «Il faut qu’elles [les coordinations régionales] interpellent le pouvoir pour qu’il respecte la loi et qu’il fasse respecter la loi», lance Cellou Dalein Diallo de l’UFDG.

«Il y a des propos, si vous les tenez, le Procureur général est en droit de s’auto-saisir et de vous entendre sur P.V. Je pense que M. Telliano le sait très bien» avertit le Ministre l’administration du Territoire.

Les leaders de l’opposition qui avaient effectué le déplacement de Guéckédou en vue de «consoler les populations» de cette localité suite aux récents affrontements qui s’y sont déroulés, sont de retour à Conakry.

Dans l’après-midi du  samedi dernier, ils ont été accueillis par leurs militants au siège de l’UFDG de Cellou Dalein Diallo. Ils ont saisi cette occasion pour faire le compte-rendu de leur séjour à Guéckédou.

Il est d’abord revenu à Dr Faya Millimouno du futur Bloc libéral de s’adresser à l’assistance avec un ton ironique par moments: «on nous avait dit qu’il y avait eu beaucoup de gendarmes qui avaient été blessés. Quand nous sommes allés, puisque ce sont des Guinéens, nous voulions aussi les voir, pour les saluer !».

Cellou Dalien Diallo de dire: «Nous avons rendu visite aux confessions religieuses, aux coordinations régionales ; nous les avons invités à assumer leur responsabilité. Il faut qu’elles interpellent le pouvoir pour qu’il respecte la loi et qu’il fasse respecter la loi. Qu’il protège les droits des citoyens. Le premier droit de l’homme, c’est le droit à la vie».

Le leader de l’UFDG de poursuivre: «Guéckédou méritait, que des hommes et des femmes qui ont décidé de se battre pour l’instauration de l’Etat de droit dans notre pays, pour la protection des droits humains et pour l’exercice par tous les fils du pays des libertés fondamentales inscrites dans la Constitution, Guéckédou méritait notre déplacement ».

On sait que l’opposition avait emboîté le pas au pouvoir qui avait dépêché une délégation de bons offices à Guéckédou.

A peine la délégation a quitté les lieux, qu’une autre mission y est arrivée, conduite par le Ministre de l’administration du Territoire et de la Décentralisation, en tournée dans la région forestière.

Alhassane Condé d’apprécier le déplacement du camp d’en-face pour Guéckédou: «souvent des populations sont manipulées par des politiciens en quête de renommée ou de je ne sais quoi ! Sans quoi les populations sont contentes. Il y a eu beaucoup de progrès dans cette région».

Parlant des raisons de son séjour, le Ministre Condé déclare: «Même s’il y a des raisons que vous appelés, peut-être administratives ou sociale, c’est possible, cette cité est instrumentalisée par des gens irresponsables quand ils étaient Ministres ; qu’ils se retrouvent aujourd’hui citoyens, ils ne gobent pas, ils sont allés essayer de manipuler les jeunes et les femmes. L’une des raisons de ma visite, c’est que les préfets comprennent quel est le rôle des préfets et leur mission vis-à-vis de la population».

Le Ministre de poursuivre: «il faut reconnaitre que certains propos que certains préfets tiennent, ça peut inciter les gens à une certaine colère. C’est pour ça que je vais, pour leur expliquer leur rôle; expliquer aussi aux populations que quand il y a des problèmes, ce n’est pas la peine de descendre dans les rues. Il suffit simplement d’envoyer un rapport ou un mémo au Ministre de l’administration du Territoire. J’enverrai des Inspecteurs, et si ça se confirme, nous prenons des sanctions».

On pourrait lire entre les lignes des phrases du Ministre de l’administration du Territoire et de la Décentralisation qu’une instruction judiciaire pourrait s’ouvrir contre l’ancien Ministre de l’Agriculture récemment limogé, Jean Marc Telliano. Et pour cause. Selon Alhassane Condé: «il [Jean Marc Telliano] a tenu des propos irresponsables à Conakry avant d’aller sur le terrain. C’est dommage que vous mangiez dans un plat et que vous crachiez là-dedans. C’est vraiment dommage. Vous voyez déjà l’état d’esprit et le niveau culturel de l’individu. Nous avons des lois. Il y a des propos, si vous les tenez, le Procureur général est en droit de s’auto-saisir et de vous entendre sur P.V. Je pense que M. Telliano le sait très bien. S’il ne le sait pas, il le saura très bientôt parce qu’on ne laissera plus des individus parler n’importe comment pour simplement inciter les populations à la révolte».

AfricaLog.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info