Guinee Games
Semaine nationale de la citoyenneté et de la paix
GAC
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
Accueil » Société » Dinguiraye : ‘’N’Diyan Wely Torobhé’’, un village oublié

Dinguiraye : ‘’N’Diyan Wely Torobhé’’, un village oublié

N’Diyan Wely Torobhé, un village tristement situé dans la sous-préfecture de Siguirini, préfecture de Dinguiraye  est à l’oubliette par les autorités depuis plus de 80 ans.

Ce village constitué de plus de 90% de cases soudanaises  a été fondé par des descendants d’El hadj Oumar Tall. Il n’a en effet aucun poste de santé, ni d’école. Seul point d’approvisionnement en eau potable: une source.

Il y a plus d’une dizaine d’années, un  forage a été réalisé par les autorités d’alors. Depuis, aucun geste du gouvernement n’a été vu dans cette localité. C’est dans cette optique qu’un ressortissant dudit village a eu l’initiative de venir secours de ses pairs. Ce bienfaiteur a construit  une mosquée  d’une capacité d’accueil de deux cent  (200) places et une école primaire de trois (3) salles de classes, financées à hauteur de cent cinquante millions de francs guinéens (150 000 000 GNF).

Pour l’inauguration de cette mosquée le vendredi dernier, les fidèles musulmans de N’Diyan Wely Torobhé,  et villages environnants ont manifesté leur joie et reconnaissance à l’endroit du donateur.  En dépit du manque d’infrastructures, les habitants de ce village sont contraints d’atteindre le sommet des collines  à  la recherche de réseaux téléphoniques pour effectuer les quelques rares communications avec l’extérieur.

Sur le plan sanitaire, la médecine traditionnelle est le seul moyen de traitement. Et pour cause, le poste de santé le plus proche est situé à plus d’une vingtaine de Kilomètres du village. Une distance qu’il faudra parcourir en deux heures de route car l’enclavement du village et son  inaccessibilité font de lui l’un des villages les plus impraticables de la Guinée.

A l’image de N’Diyan Wely Torobhé, nombreuses sont ces localités qui sont laissées pour compte. Et n’eut été la bravoure et la persévérance de certains ressortissants de ces localités, les populations ne pourront peut-être pas  se sentir comme des guinéens à part entière et non  des guinéens  entièrement à part .

Boubacar Sidy BAH, pour Visionguinee.info

00224 628 32 85 65

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info