Guinee Games
Semaine nationale de la citoyenneté et de la paix
GAC
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
Accueil » Politique » L’opposition dénonce l’implication des loubards dans la répression policière

L’opposition dénonce l’implication des loubards dans la répression policière

Ce mercredi, 19 juin 2013, la violence a de nouveau frappé la porte de la cité suite à une répression policière des militants de l’opposition lors de la comparution du chef de file de l’opposition, Cellou Dallein Diallo. Cette comparution fait suite d’une plainte déposée par Malick Sankhon.

Présent au tribunal,  Mouctar Diallo, président des Nouvelles Forces Démocratiques (NFD) revient sur la circonstance de ce fait, « nous sommes partis au tribunal de première Instance de Dixnin pour accompagner  Cellou Dalein Diallo pour répondre à la convocation suite à une plainte déposée par M. Malick Sankhon. A travers cet acte, nous avons démontré que nous sommes des Républicains, des Démocrates et légalistes. Malgré toutes les reproches que nous pouvons faire à notre justice, nous avons quand même accepté d’y aller à la convocation accompagnés de quelques militants. Nous étions venus, tout était bien passé. Après l’entretien entre les parties concernées et le procureur, nous avons repris le chemin de retour. Arrivée au niveau de la FONDIS, le pick-up des policiers qui était là et les policiers ont agressé notre cortège. Ils nous ont même poursuivis. De la FONDIS jusqu’au  domicile de Cellou Dallein Diallo, ils nous poursuivaient et nous agressaient, nous violentaient, brutalisaient. Ils ont procédé à beaucoup d’arrestations. Durant tout ce trajet, nous  avons subi des coups de gaz lacrymogène, des jets de pierre. Et beaucoup de nos militants ont été gravement blessés par armes blanches avec des pierres, des gourdins de la part des policiers. Dans cette agression, nous avons pu quand même rentré à pied chez Elhadj Cellou et là nous étions encerclés, envahis par des policiers qui ont été accompagnés par des loubards qui sont venus dans des minibus pour nous agresser » a-t-il narré avant de dénoncer «  des loubards en uniforme de la police nationale et des loubards en civil nous ont agressés de façon extraordinaire. Nous étions encerclés dans le domicile de Cellou Dalein Diallo. Nous avons reçu des jets de grosses pierres, de gaz lacrymogènes et même des balles réelles ».

Pour sa part le président de l’UFR, Sidya Touré se dit étonné. « je me suis levé pour aller au domicile de Cellou Dalein Diallo quand j’ai compris que cette affaire commençait à dégénérer. Et au niveau de Dixin, pour la première fois de ma vie  j’ai vu qu’on était entrain de débarquer des  loubards qui ont caillassé ma voiture » a-t-il expliqué.

A la question de savoir si cette affaire peut pousser l’opposition à se retirer du dialogue, le président de l’UFR dit que la décision n’est pas encore prise. « nous avons pris la décision ensemble de participer à ce dialogue. Nous avons suspendu les marches par ce que les conditions étaient réunies et des avancées majeures avaient été obtenues. La cour suprême avait même pour une fois intervenu pour dénoncer le chronogramme que la CENI a présenté. Il faut qu’il y’ ait des apprentis sorciers pour créer des problèmes tout simplement pour que le pays retourne souvent en arrière. Nous n’avons pas encore pris la décision du retrait du dialogue » a-t-il fait savoir.

Boussouriou Doumba
00224 666 90 54 16

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info