Guinee Games
Semaine nationale de la citoyenneté et de la paix
GAC
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
Accueil » Politique » Les vérités de Sékou Koureissy Condé

Les vérités de Sékou Koureissy Condé

Suite à la décision de suspension de l’opposition au dialogue politique. Dr Sékou Koureissy Condé est bien connu des Guinéens. La parenthèse de son passage au gouvernement en qualité de Ministre de la Sécurité peine à se refermer sous l’ère du Président Alpha Condé qui avait été interpellé dans la localité de Pinè dans la Préfecture de Lola pendant la période électorale de 1998.

On sait que l’actuel locataire du palais avait passé deux ans en prison avec à la clé un jugement, une condamnation et une grâce présidentielle sous le Président général Lansana Conté.

Sékou Koureissy qui, dans les milieux très proches d’Alpha Condé, à tort ou à raison, est indexé comme instigateur de la cabale contre le candidat du RPG à l’époque, au point que plus de 11 ans après les faits, Sékou Koureissy qui était nommé par le Président de la transition, sera relevé par le Président Alpha Condé au mépris des textes de loi.

Dr Sékou Koureissy Condé est aujourd’hui à la tête de African Crisis Group très impliqué dans la résolution de nombre de crises en Afrique.

Mais, l’acte que beaucoup ont salué de la part de Koureissy Condé est son auto-récusation en tant que Facilitateur du dialogue inter-guinéen afin d’éviter tout blocage éventuel.

C’est ce dernier qui était l’invité d’une émission de grande écoute ce vendredi 21 juin 2013. AfricaLog était également à l’écoute de cette émission.

D’entrée de jeu, l’homme donne sa perception de l’actualité liée à la suspension de la participation de l’opposition du dialogue politique suite aux échauffourées liées au retour de Cellou Dalein Diallo du tribunal:

Dr Sékou Koureissy Condé: «c’est avec beaucoup de préoccupations que nous suivons les péripéties liées au processus électoral en Guinée. Dans le cas d’espèce, l’opposition républicaine, comme ils s’appellent, a décidé de suspendre sa participation au dialogue».

Dr Koureissy estime que «c’est une décision de colère, c’est une décision de solidarité, c’est une décision de manifestation de rupture de confiance par rapport à l’Etat».

Il souligne tout de même que ce n’est pas l’itinéraire qu’il aurait emprunté. Et pour cause. Et il s’explique: «j’étais aux côtés de El hadj Cellou Dalein Diallo dans la journée [des événements du mercredi 19 juin, NDLR], et j’ai essayé de rattrapé le Premier ministre Sidya Touré, j’étais à sa porte, lorsqu’on a dit qu’il était en réunion. Je lui ai envoyé un SMS pour lui dire de tout faire pour garder la retenue, la sérénité et qu’il y a d’autre voie de recours qu’il faut explorer».

Dr Sékou Koureissy d’anticiper: «c’est une crise dans la crise, cette affaire de plainte contre Cellou Dalein Diallo. C’est une crise dans la mesure où le plaignant est Haut fonctionnaire de l’Etat considéré comme acteur principal de la mouvance présidentielle et qui porte plainte contre la deuxième personnalité politique du pays, El hadj Cellou Dalein Diallo. Nous sommes en régime présidentiel, et quoique l’on dise, le deuxième porteur de la confiance politique nationale».

Pour ce sociologue et politologue, «Porter plainte contre une telle personne, est une première dans l’histoire de la République». Toutefois, s’est-il empressé d’ajouter de dire que la plainte de Malick Sankhon contre Cellou Dalein Diallo était certes opportune, cependant, il ne fallait pas porter plainte avec «citation directe». Il y a aussi le principe de l’opportunité: «était-il opportun pour Malick Sankhon de poursuivre El hadj Cellou Dalein Diallo?».

Les deux se connaissant, ils se seraient rencontrés pour régler l’affaire à l’amiable selon M. Condé. Autrement dit, «est-ce que cette procédure en valait la peine en ce moment-ci? Je dirais, non», a-t-il précisé.

M. Condé d’inviter: «je pense que les juridictions aujourd’hui, sont interpellées.
La police, les forces de l’ordre sont interpellées aussi. D’abord, les forces de l’ordre: premièrement, le domicile privé d’un citoyen n’est un lieu de maintien d’ordre. Secondement, même si vous poursuivez des loubards, et que ces loubards vous échappent, qu’ils pénètrent la concession d’El hadj Cellou Dalein Diallo, vous êtes obligés de rester à la porte, et vous demandez à El hadj Cellou Dalein Diallo de bien vouloir mettre ces loubards à votre disposition s’il ne veut pas être complice ou receleur. A ce que je sache, cette procédure n’a pas été respectée. Donc, je considère que ce qui s’est passé chez El hadj Cellou Dalein Diallo est une violation de domicile», a relevé Dr Koureissy Condé.

Mais, les violences de mercredi justifiaient-elles la décision qu’a prise l’opposition de suspendre sa participation du dialogue politique au regard des attentes du peuple?

Dr Sékou Koureissy Condé apprécie d’abord: «El hadj Cellou Dalein Diallo enregistre aujourd’hui des témoignages de solidarité aussi bien au plan national qu’au plan international. Le Premier ministre s’est rendu chez lui ainsi que beaucoup d’autres personnalités. J’ai remarqué et salué la réaction solidaire avec laquelle ses partenaires de l’opposition l’ont accompagné. Ceci dit, justice pour justice, on aurait pu continuer à utiliser la procédure judiciaire. El hadj Cellou et son avocat auraient pu se constituer, contre attaquer».

Ensuite, l’homme souligne: «lorsqu’on utilise le dialogue politique comme outil de réaction, on veut dire quelque part, et quelque part seulement, que c’est le dialogue politique qui fâche, c’est le dialogue politique qui blesse».

Ceci étant, appuie le politologue, «ce que je souhaite fondamentalement, c’est que, les leaders politiques considèrent encore une fois, que ni eux, ni le Président [de la République, NDLR], ni vous, ni moi, ne sommes propriétaires de la Guinée. Nous sommes les Guinéens et que ce dialogue dont il est question, est essentiel pour permettre à la Guinée d’aller aux élections législatives».

Une façon de dire que le dialogue et les élections législatives sont devenus objet de chantage pour la classe politique?

Dr Sékou Koureissy Condé: «finalement, on a cette impression». Il soulignera qu’il a certes trouvé chez chacun des acteurs politiques l’expression d’une volonté politique réelle d’aller aux élections. Toutefois, M. Condé relève: «mais, au même moment, une véritable méfiance, un manque de confiance. C’est pourquoi j’ai dit, en lieu et place d’un dialogue pur et simple, il faut aller à la réconciliation. La République a des valeurs. On est en train de parler de chronogramme, il faut tout faire pour garder le cap, finalement entre braves gens et grands garçons, aller aux élections législatives.»

Justement, parlant du chronogramme pour les élections législatives, Dr Koureissy soutient: «La CENI est l’organe de gestion du processus électoral. La CENI propose les dates. Et les dates d’élection n’ont jamais fait l’objet de consensus. Mais, il est important que la CENI et son Président fassent l’objet d’un consensus. Ceci n’est pas facultatif. Ceci est un impératif. Ceci dit, le Président de la République qui prend le décret finalement, a un pouvoir discrétionnaire. Il n’a pas un pouvoir lié. C’est-à-dire que la CENI peut lui proposer une date, il n’est pas obligé de tenir compte de cette date. La CENI s’appuie sur des paramètres techniques, le Président de la République s’appuiera sur des paramètres sociopolitiques, socioéconomiques, socioculturels, pour dire cette date ne me convient pas. Il faut tenir compte de ceci ou de cela. Et il fixe une autre date».

Ainsi, par rapport à la décision de l’opposition, Dr Sékou Koureissy tempère: «il y a de la précipitation, il y a de la nervosité. Il nous appartient à nous, citoyens, la Société civile en général, la société guinéenne en général de tempérer la parole politique, d’amener les uns et les autres à se rapprocher et à se mettre au-dessus» des égos.

VisionGuinee.Info avec AfricaLog.com

 

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info