Accueil » Société » Brûlé, pour avoir appelé la femme d’autrui

Brûlé, pour avoir appelé la femme d’autrui

Le phénomène de criminalité est d’autant plus grand  en  Guinée qu’il laisse de nombreuses  familles indifférentes.  Sous diverses façons, ce phénomène gangrène du jour au jour la vie des paisibles citoyens.  De l’avis de certains analystes le manque d’impunité et l’abus de pouvoir sont les principales causes de cette situation déplorable pour la nation.

A Mamou, plus précisément dans la sous-préfecture de Bouliwel située à 40 kilomètres de la région, une simple salutation d’une femme finit par une bastonnade sanguinolente. La victime,  Mamadou Sadio Bah, âgée d’une trentaine d’années est  originaire de Bouliwel.

Chauffeur de son état, le jeune Sadio  lors d’une promenade aurait aperçu une jeune dame (la fille du maire) accompagnée de deux de ses amies. C’est ainsi qu’il l’a adressé la parole en l’appelant. Curieuses, les amies de l’épouse du maire lui demande si cette dernière connait l’identité de du chauffeur.  Le jeune Sadio rétorque ’’même si c’est la femme d’un président, on peut lui dire bonjour’’.

Attirés par les échanges entre Sadio et les femmes, des jeunes font appel au maire de la commune. Arrivé sur les lieux, le maire interpelle le jeune chauffeur et demande à ce dernier s’il ne ignore  que celle-ci  était la femme d’autrui.  En retour, Sadio affirme ne pas connaitre la femme, avant de présenter ses excuses au maire. C’est par la suite que le maire au jeune de monter dans le pick-up de la gendarmerie où il recevra  des coups de bastonnades.

Après quelques heures de détention, Sadio est libéré. Mais sans savoir qu’une guerre est née entre le mari de la fille et le jeune Sadio.  Au cours d’une promenade dans un marché local, Sadio croise l’époux de la femme accompagné de quelques jeunes. S’en suit alors une dispute qui se termine par une bagarre. Finalement, Sadio  est bastonné et brulé par ses assaillants.

L’histoire s’est terminée à l’hôpital préfectoral de Mamou où le jeune Sadio reçoit des soins intensifs en attendant que la lumière soit faite sur cette affaire.

Boubacar Sidy BAH, pour Visionguinee.info

00224 664 93 14 04

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info