Guinee Games
Semaine nationale de la citoyenneté et de la paix
GAC
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
Accueil » Société » Vie estudiantine à Moscou: Les confidences de deux étudiants.

Vie estudiantine à Moscou: Les confidences de deux étudiants.

Quatrième année en Russie, Aboubacar Sylla est venu passer 40 jours de vacances en Guinée dans son pays natal avec sa compagne russe, Ananyeva Tatiana. Pour déballer la vie estudiantine des africains en Russie, notre reporter a pris langue avec ces jeunes étudiants. Aboubacar Sylla, étudiant en Russie, séjourne en Guinée Dans son séjour au pays natal, il est accompagné d’une étudiante russe en psychologie de la même classe.

Rencontré par notre rédaction,  Aboubacar Sylla parle de la vie des étudiants africains en Russie. ‘’Ça  n’a pas été facile pour moi au début’’, a-t-il confié. Au niveau des dortoirs universitaires, explique-t-il, quand vous arrivez on installe les étudiants de nationalités différentes: ‘’J’ai eu à partager le dortoir avec un arabe. Ce dernier m’avait  dit qu’il est musulman donc qu’il n’a rien à voir avec les filles dans le dortoir donc de ne pas envoyer une fille là-bas’’, a souligné l’étudiant guinéen.

Plus loin, il dira : ‘’On peut discuter chaudement en se lançant des injures, mais attention gare à toi si tu portes la main sur quelqu’un on te renvoie directement’’, a fait savoir Aboubacar Sylla.

Parlant de la bourse qui s’élève à 50 dollars US, Aboubacar Sylla estime que : ‘’ Ce montant ne mène nulle part. On ne peut même pas acheter quelque chose avec ça. Car, dit-il,  la vie est très chère en Russie’’. A l’en croire, les seules choses faciles à avoir en Russie, c’est l’alcool ou la cigarette : ‘’L’alcool (bière, liqueur) et la cigarette sont les deux choses même si tu ne connais pas quelqu’un tu lui dis de te donner, il va  te donner à souhait’’.

A la question de savoir comment se fait le payement de bourses d’entretien des étudiants Guinéens, M. Sylla soutient énergiquement : ‘’Pour avoir notre bourse, on assiège l’ambassade de Guinée en Russie. Personne ne sort  et n’entre jusqu’à notre satisfaction totale’’, a-t-il indiqué. ‘’Quand les étudiants Guinéens sont remontés, ils exigent l’implication de la présidence à Sékoutoureya par téléphone.’’ précise-t-il.

En séjour en Guinée avec son petit ami, Ananyeva Tatiana de nationalité russe, parle de l’image qui l’a frappée en visitant la Guinée. ‘’J’ai constaté qu’ici dans le taxi les gens parlent  comme s’ils viennent d’un même lieu’’, s’est-elle étonnée. ‘’En Russie,  ce n’est pas comme ça, dit-elle. ‘’Les gens sont très gentils ici’’.

A la question de savoir la vision de  ses compatriotes russes  sur sa vie avec un Guinéen. Ananyeva Tatiana affirme : ‘’Mes amis russes n’apprécient pas le fait que je sorte avec un africain. J’avoue que  les gens sont très racistes en Russie. Mes compatriotes  ne se sont pas encore familiarisés avec les africains. Des fois,  les enfants russes pleurent quand ils voient les africains’’, a signalé Mlle Ananyeva. Car, estime-t-elle, ils n’ont pas l’habitude de voir les noirs.

L’étudiante russe conclut: ‘’Moi-même, c’est à l’université que je me suis beaucoup familiarisée avec les noirs’’.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info
00224 666 90 54 16

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info