Accueil » Société » Fête de l’indépendance à N’Zérékoré : les infrastructures prévues sont largement en retard

Fête de l’indépendance à N’Zérékoré : les infrastructures prévues sont largement en retard

Dans moins de 45 jours de la célébration du 55ème anniversaire de l’accession de la Guinée à la souveraineté nationale, les infrastructures routières devant mener sur le site se trouvent dans un état de dégradation très poussée, a-t-on appris de sources sûres.

Selon nos sources, si à Conakry les populations réclament l’eau et l’électricité, par contre celles de l’intérieur se plaignent de l’état défectueux des routes.

C’est le cas sur la nationale Mamou Faranah où on signale de nombreux nids de poule en pleine chaussée. Même son de cloche sur l’axe qui relie Kissidougou à Guéckédou où les usagers, par mesure de sécurité, préfèrent parcourir plusieurs kilomètres à pieds que d’emprunter des moyens de déplacement, rapportent nos informateurs.

A en croire les mêmes sources, des chauffeurs sont obligés à certains endroits de se frayer de nouvelles issues pour arriver à destination.

‘’A cela s’ajoute la présence des coupeurs de route armés qui s’installent à des niveaux où les véhicules ne peuvent passer facilement pour les braquer et déposséder les passagers de leurs biens’’, précisent-elles.

Cette dégradation contribuerait aux pannes récurrentes des véhicules, au non-respect du Code de la route, au retard dans les activités quotidiennes. Car, pour une distance de 90 km, les usagers peuvent passer 5 à 6 heures de temps de parcours.

On parle du même état de dégradation du réseau routier sur le tronçon Nzérékoré-Beyla long de 150 km qui offrirait également un spectacle désolant à ses pratiquants.

Hormis la célébration de ce 55ème anniversaire de l’indépendance guinéenne,  ce tronçon doit mériter l’attention des autorités pour une réhabilitation dans un meilleur délai. Car, au-delà de son statut de grenier guinéen, la région forestière regorge de plusieurs zones minières sur lesquelles opèrent entre autres Rio Tinto et VALE.

Et en prélude à cette célébration, les premiers responsables des différentes préfectures se sont succédé ces derniers temps sur les antennes de la radio nationale pour s’exprimer sur le niveau d’avancement des chantiers qui y sont ouverts.

Mais ces commis de l’Etat ont quasiment reconnu que beaucoup d’ouvrages ne seront pas achevés d’ici la date indiquée du 2 octobre pour la célébration de cette fête nationale.

Il est donc temps et grand temps pour les autorités du pays de redoubler d’efforts afin d’être dans le délai avant que le pire de celui constaté à Boké ne s’y produise.

Lors de la commémoration le 2 octobre dernier du 54ème anniversaire de l’accession de la Guinée à l’indépendance à Boké, le président Alpha Condé, dans sa politique de développement à la base, avait choisi la ville de Nzérékoré pour abriter le 55ème anniversaire de cette fête.
Et à cet effet, des chantiers ont été ouverts, et qui peinent jusque-là à se voir parachever.

*La ville de N’Zérékoré, Image d’archives

Mady Bangoura pour VisionGuinee.Info
00224 664 29 48 51

 

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info