Accueil » Politique » Alpha Condé en tournée: Un acte diversement interpreté

Alpha Condé en tournée: Un acte diversement interpreté

Le président Alpha Condé entame depuis mercredi dernier une série de voyages à l’intérieur du pays. Ce périple qui l’a tout d’abord conduit à Kankan où sa réception a été émaillé d’incidents ne l’a guère donné l’envie de passer sa première nuit malgré que cette préfecture soit appelée Nabaya ; c’est à dire ‘’Terre d’hospitalité’’ dans la principale langue de la région, le maninka.

C’est plutôt la sous préfecture de Baro dans Kouroussa (dont il semblerait être originaire) qui aura le privilège du retranchement du locataire de Sèkhoutouréya.

Tôt le lendemain, le président Condé et sa suite se sont transportés dans le Bouré à Siguiri où l’accueil a été plus chaleureux qu’à Kankan. Devant une foule opaque réunie sur la place publique, Alpha Condé a invité les mandénka à le soutenir en lui accordant une majorité absolue dans la future Assemblée nationale. ‘’Vous m’avez donné une béquille qui m’a conduit à devenir président de la République aujourd’hui, donnez-moi une seconde pour me permettre de parachever les chantiers déjà ouverts depuis mon arrivée au pouvoir’’, a indiqué Alpha Condé.

‘’Cette autre béquille n’est autre celle destinée à conquérir le Parlement’’, a-t-il précisé.

Il se rendra par la suite à Mandiana où il tiendra les mêmes propos sur véritable fond de campagne électorale avant de regagner Conakry dans la soirée du samedi 17 août dernier. A peine rentré, Alpha Condé fait endosser les causes des incidents enregistrés au cours de sa première visite à Kankan en tant que président de la République par le préfet de la localité.

Dans un décret lu sur les antennes des médias d’Etat lundi, Iya Doumbouya s’est vu mettre à la disposition de son département d’origine, et remplacé par un certain Aboubacar Sidiki Kaba qui était jusque-là administrateur civil au ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation.

A travers cet acte, le chef de l’Etat se dit être à l’écoute des populations qui ont hué les autorités régionales, préfectorales et communales. Mais Alpha Condé n’a pas cherché à connaitre les mobiles réels de ce comportement plutôt étrange de ces citoyens qui l’avaient fait parce qu’ils n’avaient pas l’eau et l’électricité depuis plusieurs mois.

Et le mardi dernier, l’opposant ‘’historique’’ devenu président était l’hôte des Foutaka où également il effectuait son premier voyage depuis son investiture en 2010. Il a été reçu dans la ville de Karamoko Alpha Mô Labé à la résidence du gouverneur de la région, située au quartier Tata dans le centre urbain.

Fort de son maniement de langue quand il s’agit de conquérir un électorat, Alpha Condé a débarqué dans l’après midi de ce même mardi, et s’est démerdé à séduire dans la principale langue du terroir, la notabilité de la ville carrefour pour  s’attirer ses autres
‘’parents’’ peulhs.

‘’Mamou est dans mon cœur’’, a laissé entendre Alpha Condé aux sages de Mamou. Comme le ridicule ne tue. Le président de la République ignore également qu’un pays ne se gouverne pas selon ses humeurs, mais selon les nécessités impérieuses du moment. Il a entrepris cette série de voyages sans la moindre communication et veut qu’il soit reçu en héros sauveur.

Nombreux sont les citoyens à dénoncer ces voyages du président Condé qui aurait privilégié selon eux, ses voyages à travers le monde que de se soucier de ses populations à l’intérieur du pays. Pour illustration, ils citent les conflits intercommunautaires enregistrés le mois dernier en Forêt et qui ont coûté la vie à plus de cent Guinéens. ‘’Alpha Condé nous a laissé nous entretuer pour participer à un prétendu Sommet de la CEDEAO. Et au nom de quel pays ?’’, se demandent-ils, rappelant combien de nos francs ces voyages ‘’stériles’’ ont coûté aux contribuables guinéens.

D’autres pour leur part, reconnaissent bien ce retard, mais avouent qu’il n’est jamais trop tard de faire du bien. Certaines indiscrétions soutiennent même que le président Condé est en passe de se faire une secrétaire de nationalité britannique pour gérer ses appels téléphoniques sous la recommandation de son ami Tony Blair. Des observateurs ne rejettent pas à bloc cette information. Car, rappellent-ils, Alpha Condé s’était fait chiper son téléphone portable à Kindia dans une manifestation comme un vulgaire citoyen.

Cette série de prises de contact du chef de l’Etat inspirera-t-elle confiance aux yeux même de ceux qui l’avaient porté dans l’entre-deux tours de la présidentielle de 2010 ? Rien n’est moins sûr. Mais attendons de voir dans sa tournée chez ses parents ‘’imaginaires’’ de la Basse Côte.

Mady Bangoura pour VisionGuinee.Info
00224 664 29 48

 

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info