Ecobank
AfrikaTech
AGC
Senacip
Accueil » Politique » ‘’L’avenir de la Guinée a été enterré au Camp Boiro’’, selon une association

‘’L’avenir de la Guinée a été enterré au Camp Boiro’’, selon une association

‘’Le système Ahmed Sékou Touré est une déviation grave du PDG-RDA originel qui a regroupé toutes les forces vives de la Nation pour conquérir  notre indépendance le 2 octobre 1958’’. C’est du moins ce qu’estime l’Association des Victimes du Camp Boiro (AVCB) qui présentait jeudi à Conakry une plateforme de revendications pour la reconnaissance des torts et la justice pour les victimes du «système AST».Samedi-25-janvier-2014-Pendaisons-du-25-Janvier-1971-L-Association-des-victimes-du-Camp-Boiro-se-souvient-des-atrocit-s-du-premier-r-gime-en-ce-43-me-anniversaire0503.jpg~470

Créée en avril 1984 à la suite de la chute du régime d’Ahmed Sékou Touré (AST) et la prise du pouvoir par l’Armée, l’Association des victimes du Camp Boiro avait pour ambition d’obtenir des réponses sur le sort des détenus politiques ainsi  que la restauration de leurs droits qui ont été bafoués par le régime défunt.

Depuis des années sont passées. Les membres de l’association n’obtiennent toujours pas gain de cause. Cependant,  ils ne lâchent pas prise.  Ils exigent la reconnaissance des torts et la justice pour toutes les victimes du «système AST» qui comprendra notamment :  ‘’l’identification et la  déclassification de tous les charniers où sont enfouis les corps de martyrs guinéens;  leur restitution par l’Etat guinéen à leurs familles afin qu’elles puissent leur offrir des sépultures dignes de nos coutumes et traditions; la déclassification par l’Etat guinéen de la partie carcérale du Camp Boiro et son affection officielle à l’AVCB  afin qu’elles puissent en faire son siège et y construire un mémorial digne de la mémoire des martyrs’’.

Ce n’est pas tout, les victimes du Camp Boiro demandent ‘’la réhabilitation totale de toutes les familles de victimes par la prise en charge  médicale et sociale des rescapés des camps de la mort du «système AST» ainsi que l’indemnisation des victimes par la restitution de tous leurs biens volés ou saisis et la mise en place d’un processus national de vérité-justice-réconciliation professionnel et efficace’’.

Le tout nouveau président de l’Association des Victimes du Camp Boiro a mis à profit la publication de ces revendications  pour déclarer que l’avenir de la Guinée a  été enterré au Camp Boiro. A en croire Sidikiba Keita, ‘’les problèmes d’aujourd’hui ont eu pour source l’élimination du rêve des compagnons de l’indépendance de la Guinée. Ces rêves pour la plupart ont constitué pour Sékou Touré un crime impardonnable’’, dénonce-t-il, ajoutant qu’à cause de leur rêve, leur foi et de leur conviction, ‘’ces gens pouvaient dire au président Sékou Touré qu’ils ne le suivront pas au-delà de certaines limites. Tous ceux qui l’ont dit à Sékou Touré sont morts au Camp Boiro’’ regrette Sidiba Keita qui estime que  le PDG est mort au Camp Boiro.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 90 54 16




2 comments

  1. Malheureusement, les régimes qui ont suivi celui de la terreur instauré par Sékou Touré ont rivalisé d’initiatives pour le glorifier et pour démontrer leur fidélité à son idéologie et à sa pratique. Une des plus douloureuses illustration de cette volonté est que la présidence de la république porte son nom, alors qu’aucune initiative n’a été entreprise pour la réhabilitation de ses victimes.

    Aujourd’hui, il n’y a même pas d’archives qui documentent ses crimes contre notre peuple. Le seul lieu où on pouvait trouver des informations fournies par ceux qui ont vécu dans ses lieux de tortures et les autres témoins de la transformation de notre pays en un immense goulag n’est plus accessible. En effet, le site campboiro.org a des difficultés financières qui le rendent inaccessible depuis quelques semaines pour des raisons financières. Un jeune s’est saisi du problème et il a ouvert une action de crowdfunding. Tous ceux qui ont une carte de crédit peuvent y contribuer. Peut importe combien sera votre contribution.La première a été de $15.

    Depuis 1997, le Portail webAfriqa ( webFuuta , webPulaaku, webGuinée, Camp Boiro Memorial , etc ) a été pour les étudiants, les blogueurs , les professionnels et le public en général, un lieu de découverte de l’histoire de l’Afrique et de ses peuples.

    Le jeune guinéen a lancé une initiative de crowdfunding depuis le 12 mars pour la collecte de $1000. Au premier jour, il a pu collecter un peu plus du dixième de cette somme. A juger par les noms de ceux qui ont contribué, malheureusement, il y a eu peu de guinéens.

    Je sais que la plupart de mes « amis » sur FB sont des jeunes étudiants ou travaillant en Guinée dont l’âge la moyenne d’âge varie entre 24 et 35 ans. Ils ne peuvent donc pas contribuer. Mais, ils auraient pu au moins cliquer sur « J’aime ». Cependant, meme pour ça, mes nombreux messages sont passés inaperçus.

    http://www.gofundme.com/7hexd4

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info