Accueil » Société » La ville de Mamou en pleine mutation

La ville de Mamou en pleine mutation

En prélude à l’an 56 de l’indépendance de la Guinée, les autorités ont désigné la ville de Mamou pour abriter les festivités. Depuis 5 mois, de vastes chantiers sont ouverts dans la vile carrefour.  Sur le terrain, le constat révèle que certains chantiers évoluent à grand pas, tandis que d’autres tardent encore même si la fête du 2 octobre a été reportée à décembre pour cause d’Ebola.  

Logement des cadres

Logement des cadres

Pour toucher du doigt l’état d’avancement des chantiers, la rédaction de votre quotidien en ligne a effectué une visite de terrain à Mamou.  Le premier chantier visité est celui des logements des cadres  dans le quartier Thiègol confié à l’entreprise Hassadra Construction.

Kalidou Diallo, le Directeur Général  indique les travaux sont exécutés à 70%. ‘’Les travaux évoluent bien dans l’ensemble. Aujourd’hui,  nous sommes à 70% de réalisation physique, même si nous avons réajusté notre programme pour finir les travaux en fin novembre 2014’’. Pour ce jeune entrepreneur, des difficultés dans l’exécution des marchés en existent citant entre autres le mauvais état de la route, l’éloignement du lieu d’approvisionnement en granites et graviers.

Kalidou Diallo

Kalidou Diallo

Non loin du chantier qui abrite le logement des cadres de Mamou se construit le logement du commissaire central de la  Police. Là, c’est l’entreprise ENACO qui a raflé le marché tout comme celui de la résidence du directeur régional de la Police de Mamou. Mohamed Zainoul Baldé, Ingénieur principal de l’Entreprise rassure : ‘’Dans les conditions normales on devrait être dans le délai  début octobre mais compte tenu du report nous comptons à présent rendre les clés plus tard fin octobre’’, a-t-il promis.

Mamou a besoin d’un espace pour accueillir les visiteurs. Un centre d’accueil de 15 chambres est construit à cet effet. Le projet a été confié à ECR Samary. Selon le constat de notre reporter, les travaux sont en phase de finition. Mamadou Diawara, Coordinateur du projet avance des chiffres: ‘’le centre d’accueil est 98% de réalisation. Il ne reste plus que la construction d’un forage et quelques retouches. Nous sommes prêts à rendre les clés aux autorités bien  avant le mois de décembre pour la célébration de la fête de l’indépendance’’, a-t-il égayé.

Centre d’accueil de Mamou

Centre d’accueil de Mamou

Par contre, le siège de la gendarmerie et de la Police sont loin de finir. Ils sont encore à l’étape de construction. Tout de même, les travaux de réhabilitation du gouvernorat de Mamou, située à quelques mètres de la seconde gare routière de la ville, ainsi que la résidence sont très avancés. Les entrepreneurs chargés de l’exécution de ces marchés murmurent que tout sera prêt et livré avant la fête de l’indépendance.

Les travaux de bitumage des 15 kilomètres des différentes artères de la ville qui tardaient à cause des grandes pluies seront relancés dans sous peu de temps, selon les autorités administratives de Mamou. En tout état de cause, la ville ne pourrait pas offrir une belle image avec des rues dégradées et fissurées à de nombreux endroits.

Des citoyens de Mamou rencontrés  ne cachent pas leur joie d’abriter cette fête. Les uns ne demandent que l’amélioration de la fourniture de l’électricité, de l’eau potable, la construction d’écoles et d’hôpitaux, le bitumage des voiries urbaines et non la construction de locaux devant abriter les services de sécurité. Et pour les autres, tous les chantiers ouverts sont importants. Car, soutiennent-t-ils, ils entrent tous dans le cadre du développement de la ville carrefour.

Les femmes vendeuses quant à elle se frottent les mains. Nombreuses parmi elles ont vu leurs chiffres d’affaires en hausse grâce à l’arrivée de nouvelles d’entreprises créant ainsi des emplois locaux. ‘’Depuis le début des travaux, notre petit commerce se porte mieux ici’’, reconnait Djenaba, restauratrice. ‘’Nous avons plus de commandes qu’avant, et nous faisons des prestations pour les employés de sociétés qui travaillent dans les chantiers’’.

Pour leur part, les autorités locales nourrissent l’espoir de voir les festivités marquant le 56e anniversaire de l’indépendance de la Guinée se dérouler dans de bonnes conditions.  Le préfet de Mamou se dit très réconforté de la démarche du chef de l’état qui a décidé de délocaliser la célébration de la fête de l’indépendance du pays dans les villes de l’intérieur du pays de manière tournante.

Mory Diallo, Préfet de Mamou

Mory Diallo, Préfet de Mamou

D’après Mory Diallo, plusieurs chantiers sont ouverts allant de la construction, à la réhabilitation ou rénovation des infrastructures dans la ville de Mamou. Parmi ces chantiers il convient de citer le bloc administratif de la préfecture, le siège de la commune urbaine de Mamou,  le siège du gouvernorat, ainsi que le monument des martyrs. Ces chantiers, selon le constat du préfet de Mamou, avancent à grand pas. ‘’Ils sont entrain d’amorcer la dernière ligne droite pour la finition des travaux (carrelage, électrification et adduction  d’eau)’’, constate Mory Diallo.

A Mamou, d’autres chantiers sont également ouverts. Il s’agit de la construction des grands marchés dans les quartiers Almamya-Dumez et Thiéogol. ‘’Là aussi, les travaux sont très avancés’’, se réjouit le Préfet de Mamou. Dans les prochains jours, la jeunesse de Mamou entend organiser un tournoi de football inter-quartiers en guise de soutien aux idéaux du Chef de l’Etat, le Professeur Alpha Condé.

 Amadou Aliou Barry, Envoyé Spécial

00224 664 32 68 46

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info