Accueil » Économie » Evaluations des ministres : Quand Kerfalla Yansané recadre Mohamed Said Fofana

Evaluations des ministres : Quand Kerfalla Yansané recadre Mohamed Said Fofana

Dans un courrier daté du 26 aout 2014, le ministre des mines Kerfalla Yansané a interpellé le Premier ministre Mohamed Saïd Fofana sur la note de 26% dont il a eue suite à l’évaluation des activités de son département. Une note que l’ancien ministre des finances conteste vigoureusement.

kerfalla_yansanePour Kerfalla Yansané, cette évaluation a couvert une période particulièrement difficile du secteur minier caractérisée par un cadre juridique incomplet en dépit de la publication d’un code minier jugé attractif. Selon lui, le cadre  institutionnel est obsolète et inadapté. ‘’Nous travaillons dans un cadre de travail exigu et inapproprié. Le bâtiment principal du ministère se trouve dans un état de dégradation avancé. Un sous-équipement chronique, ainsi que des sociétés minières en difficulté pour certaines et d’autres en rupture de dialogue avec l’Etat’’, note le ministre des mines et de la géologie.

Selon les évaluateurs, la note attribuée au ministère des mines est due à l’absence de visibilité sur les actions mises en œuvre dans le cadre de la contribution du secteur au développement des recettes budgétaires.

Dans son argumentaire, l’ancien ministre des finances affirme que l’amélioration de la contribution du secteur minier au développement des recettes budgétaires est loin d’être une mesure conjoncturelle. Et d’ajouter que celle-ci est structurelle et dépend de l’environnement général et de la réforme structurelle engagés depuis 2010. ‘’Les résultats de ces réformes qui peuvent prendre du temps contribueront à améliorer la contribution du secteur minier à l’économie nationale par la relance des projets à la suite de la révision des titres et conventions miniers’’, a-t-il dit au Premier ministre.

Poursuivant, il rappelle à Mohamed Said Fofana, que le renforcement du dispositif technique pour une meilleure connaissance géologique, ainsi que la recherche géologique sont des opérations coûteuses. Selon les arguments du ministre Kerfalla Yansané, le budget alloué à son département  ne permet pas de faire face à l’objectif assigné au ministère des mines. Pour 2014, révèle-t-il dans son courrier, la dotation du département en recherche géologique a été de zéro. Ce qui selon lui démontre qu’il est difficile que son  ministère soit noté sur un objectif dont il ne dispose pas de moyens.

Rien que pour l’année 2014, le ministre des mines affirme avoir élaboré un plan stratégique de recherches géologiques. Ce plan, dit-il, comprend trois projets dont l’élaboration d’une carte géologique, un programme de prospection géochimique, et un projet de géophysique aéroporté du territoire national.

A l’en croire,  l’absence de laboratoire national géologique a également contribué à la note du département. Il est nécessaire d’avoir une politique d’investissement dans le domaine, insiste-t-il. Ce qui est loin d’être le cas, indique-t-il au Premier ministre. Car le budget alloué au laboratoire national ne correspond pas à cette politique.

Toujours sur la défensive, Kerfalla Yansané soutient que les sociétés minières de la place sont obligées d’exporter leurs échantillons dans les pays de la sous régions ou dans de laboratoires internationaux à des fins d’analyses. Une situation qui constitue un manque à gagner de devises pour le Trésor public, argue ministre des mines.

La relance du secteur minier est un long processus qui passe par diverses étapes pas toutes visibles, souligne-t-il. Citant en exemple, le cadre d’investissement du Simandou Sud en négociation depuis 2011, et n’a  abouti à un accord que le 26 mai 2014.

Amadou Aliou Barry, pour VisionGuinee.Info

00224 664 32 68 46

 

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. bien qu il est une correction de part et d autre

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info