Accueil » Politique » François Hollande: ‘’nous continuerons à soutenir la Guinée, après Ebola’’

François Hollande: ‘’nous continuerons à soutenir la Guinée, après Ebola’’

En venant en Guinée, François Hollande est devenu le premier dirigeant occident à visiter un pays touché par Ebola. Tout un symbole, selon Alpha Condé qui soutient que la visite du président français à Conakry est la preuve que tout le monde peut venir, même pendant cette crise sanitaire.

François Hollande 4Vendredi dernier, en début d’après-midi, le président Hollande est arrivé à Conakry. Dans sa délégation se trouvait le directeur de l’Institut Pasteur, Christian Bréchot qui a signé au nom de  la France un accord de coopération pour la création d’un Institut Pasteur à Conakry fin 2016. Ce centre de recherche en perspectives sera focalisé sur les maladies à haut potentiel épidémique comme Ebola et d’autres fièvres hémorragiques virales, selon le contenu de l’accord.

Globalement, la France a consacré selon François Hollande à peu près 100 millions d’euros dans la lutte contre Ebola. Derrière ce soutien, le président français reconnait qu’il y a une volonté d’être ‘’généreux et solidaire’’ à la Guinée, mais aussi et surtout une volonté ‘’de précaution et un investissement’’ dans les équipements sanitaires guinéens

Le président français a assuré à son homologue Alpha Condé que la France continuera à soutenir la Guinée après l’épidémie Ebola. ‘’Nous créons en ce moment des centres de soins notamment en Guinée Forestière. J’ai annoncé un hôpital militaire. En définitive, nous allons créer trois nouvelles structure et continuer à agir sur Conakry’’, a-t-il déclaré, au Palais Mohammed V de Conakry.

Au sommet de la Francophonie, Hollande a lancé un appel à la mobilisation en faveur de la Guinée pour venir à bout de la fièvre hémorragique à Ebola. Selon lui, le Canada et la Suisse ont annoncé qu’ils sont prêts à accompagner la Guinée. ‘’La Francophonie est tout à fait essentielle, parce que pour un malade, il est important qu’il puisse exprimer son mal en français. Et pour un personnel soignant, c’est plus rapide pour lui de comprendre exactement ce qui lui est dit par un malade, plutôt que de se le faire traduire’’, argue le chef de l’exécutif français qui assure que la France accordera une aide budgétaire à la Guinée pour l’aider à surmonter la crise économique, causée par l’épidémie d’Ebola.

 Salim Bayo, pour VisionGuinee.Info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info