Accueil » Libre opinion » Le scientifique Guillaume Hawing recadre Tibou Kamara et Siaka Barry

Le scientifique Guillaume Hawing recadre Tibou Kamara et Siaka Barry

Le jeudi  27  novembre 2014 quand je parcourais certains sites d’informations, j’ai été désagréablement surpris de lire les attaques, les droits de réponse et les contre-attaques des sieurs : Tibou Kamara et Siaka Diallo, tous jeunes hauts cadres de l’Etat  guinéen.

Guillaume Hawing

Guillaume Hawing

Après lecture des sieurs Tibou et Siaka, plusieurs questions se bousculaient dans ma tête dont les plus saillantes sont : Ces deux messieurs connaissent-ils le sens de l’Etat ? Mesurent-ils la portée d’un poste de responsabilité de l’Etat? Connaissent-ils le danger de l’écrit surtout quand il est archivé?

Pour  avoir occupé successivement d’importants postes jusqu’à devenir  Ministre Secrétaire Général à la Présidence ou pour avoir été simplement un Directeur général, National ou responsable d’une structure quelconque de l’Etat, on ne doit plus paraitre comme un vulgaire Monsieur: ni dans le parler, ni dans le comportement, ni au pire des cas dans l’écrit. Car tout ce que nous devons poser doit être proportionnel à la responsabilité que nous incarnons ou que nous avions incarnée, car en tout haut cadre il y a l’effet miroir, c’est-à-dire le pays et ses intellectuels peuvent être lu à travers lui.

Messieurs, à la lecture de vos attaques et contre-attaques, on comprend tout compris sauf l’essentiel.

A mon avis, l’essentiel n’est pas de montrer à l’autre qu’on est meilleur à lui ou qu’on maitrise les contours de la langue de Molière plus-que lui, ou pire qu’on est issue d’une famille ou d’une ethnie plus noble que la sienne. A mon avis,  l’essentiel dans un écrit est ce qu’on peut tirer de positif ou ce qu’on peut retenir comme bonne leçon après lecture. En réalité,  après lecture de vos articles, tout ce qu’on peut retenir de bon : est le regret d’avoir pris le temps de les lire. Permettez-moi de vous dire que vos articles incitent à la haine, à l’ethnocentrisme, à la division, au mépris, à l’étalage de connaissance et à l’adversité ethnique.

Ces articles qui sont destinés essentiellement au peuple de Guinée et plus particulièrement à la jeunesse guinéenne, si ce peuple avait à vous décernez des mérites, je suis convaincu qu’il vous aurait décerné « un Prix Nobel de la haine ».

Pour votre gouverne, la jeunesse guinéenne n’a plus besoin de ses guéguerres et de ses adversités non progressistes, de ses critiques infondées et ethnocentristes, ou de ces français à contours multiples. Cette jeunesse a plutôt besoin d’une adversité progressiste, des propositions concrètes, d’un regard dans la même direction, d’un partage ensemble des moments de peine et de joie, d’une compétitivité sous-régionale, régionale et internationale et enfin  elle a besoin  de vivre  en plein  temps d’action de ce qui leur avait été dédié par le Chef de l’Etat « Je dédie mon mandat à la jeunesse et aux femmes ».

Mes Chers Tibou Kamara et Siaka Barry, cette jeunesse guinéenne est largement en avance sur vous, car pendant que vous, vous faites la guerre des mots, vous vous blessez  avec les mots, cette jeunesse   continue à se battre, à se former, à combattre Ebola et à faire preuve de maturité dans les postes décisifs de l’Etat. Comme pour dire que le Président Alpha Condé ne s’est pas trompé en dédiant son mandat à cette jeunesse.

Voulez-vous ramener cette jeunesse à des périodes où obtenir un poste de Ministre par un jeune était semblable à arracher un lionceau sous les griffes de sa mère? Chers amis, ne donnez plus cette impression à la jeunesse, car dans un passé proche de ce pays, nous avons trop souffert de l’ombre de certains jeunes pour d’autres.  Désormais, il faudrait que les mérites parlent, il faudrait que certains arrêtent d’être un arbre qui cache la forêt.

Pour finir moi je dis ceci : Il est bon de s’avoir qu’on écrit pour le présent et pour le futur, qu’on n’écrit pas pour soi mais pour les autres, donc l’écrit est une œuvre. Autant une œuvre peut nous immortaliser, autant elle peut aussi effacer toutes les traces de notre existence, car l’écrit est une parole maquillée par le dessin de la réflexion, et comme le disait  Blaise Cendras  « écrire ce n’est pas vivre, mais peut être survivre » soyons donc en harmonie avec ce qu’on dit, ce qu’on fait et ce qu’on écrit pour que notre existence soit utile à la génération  présente et à celles à venir.

Depuis le Royaume Chérifien, Guillaume Hawing

Analyste-chercheur

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

7 comments

  1. Quel scientifique ?

  2. Monsieur le chercheur, SVP, j’aimerais vous poser quelques petites questions. Vous êtes de quelle discipline scientifique ? Comment et ou peut-on trouver vos travaux ? Vous êtes affilié à quel laboratoire de recherche ?

  3. cher Monsieur le scientifique j’aimerai vous poser 2 questions:
    1. qu’est prouve que vous etes scientifique?
    2. puisque vous etes analyste des discours et textes des cadres guineens, qu’elle est votre point de vue par rapport aux propos du premier responsable de la nation? archives audiovisuelles et textes compris.
    S’il vous plait faite votre investigation et prenner votre temps, car a la suite que vous nous livrerez sera pour la posterite comme vous le dites

  4. Demagogue. Certes votre analyse est bien fondée mais pourquoi vous vous n’ écrivez jamais sans faire clin d’ oeil au Président alpha. Ou bien vous aussi vous voulez un poste ministériel. Comme c’est devenu la tradition chez nous

  5. ce dernier a bésoin d’etre promis ministre, kel chercheur bidon, trouve des des medoc ou vaccins contre Ebola comme toi tu oeuvres pour le bohneur du pays, on avait lu tes calculs sur les chiffres du faux – prof
    nanani nanana il devait il est il est devenu (chef) où tu étais avant kil ne soit cher pour etre à ses cotés, comme tu sais kil est fanfaron comme et aime etre glorifieux, tu suis les traces du ministre maka- né- rat pour te trouver un strapontin, continu dans ta lancée et fé vite il ne reste que -1 an hahahaha….

  6. personne n’attaque les écrits de M. Guillaume, tous s’acharnent sur son titre et sur un éventuel poste ministériel. Quoi qu’on dise ce Monsieur est brillant. Qu’il ait un poste ou pas, reconnaissons la pertinence de ses analyses et arrêtons de tout politiser.

  7. Ce Mr a des merites a reconaitre.son analyse est fondee.il fo qu’on evolu en enterrant le nepotisme et l’ethno-division des plitiques politiciennes.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info