Guinee Games
Semaine nationale de la citoyenneté et de la paix
GAC
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
Accueil » Politique » François Hollande à Conakry : Sidya Touré n’était pas l’invité d’Alpha Condé

François Hollande à Conakry : Sidya Touré n’était pas l’invité d’Alpha Condé

Depuis son élection à la magistrature suprême du pays, Alpha Condé et son opposition ne se rencontrent que très rarement. Après leur réception en grande pompe à Sèkhoutouréya par le président Condé en 2011, il aura fallu, à la classe politique de l’opposition, attendre 3 ans après pour se rapprocher du chef de l’Etat en grand nombre.

Sidya et AlphaC’est finalement ce vendredi 28 novembre que les opposants comme Cellou Dalein Diallo, Jean Marie Doré et Sidya Touré entre autres se sont retrouvés dans un même espace à la faveur de la visite en Guinée de François Hollande. Mais cet acte n’est pas à l’actif du président Condé, dit d’emblée l’honorable Saïkou Yaya Barry, invité ce mardi 2 novembre par nos confrères de Djigui FM dans leur émission ‘‘Le quotidien’’.

Parlant exclusivement de l’invitation faite au président de l’UFR, ce député de l’opposition précise : ‘‘ Mon leader a été invité par l’ambassade de France à assister à la réception du président français, François Hollande et non par le président Alpha Condé’’.

A la question de savoir si Alpha Condé n’avait pas la latitude de choisir les invités à prendre part à cette réception de son homologue français, l’honorable Barry que le locataire de Sékhoutouréya n’y pouvait rien.

Il continue son allocution en se réjouissant de cette visite qu’il apprécie à sa juste valeur. ‘‘La France est le partenaire le plus important que nous avons et qui nous soutient dans le cadre de cette maladie qui a été mal gérée par le système actuel. Et heureusement qu’elle intervient aussi à mieux canaliser la maladie pour l’éradiquer complètement dans notre pays’’, s’en félicite l’opposant.

‘‘Nous, quand le président français vient pour donner une autre image pour ne pas qu’on soit fermés et mis dans un étau à cause d’Ebola, nous ne pouvons qu’apprécier cela. Nous remercions la France, et à travers elle son le président pour avoir effectué ce déplacement’’, poursuit l’invité.

A l’occasion de cette visite de François Hollande, l’opposition avait préparé une lettre ouverte qui  devrait être adressée à l’hôte de la Guinée. Quelle suite a donc été réservée à cette missive ? Le député répond : ‘‘nous avons profité, étant membre des G7, étant un partenaire privilégié de la Guinée, pour faire cette lettre ouverte et montrer qu’en dehors de cette maladie, les problèmes que nous avons à l’interne avec le système Condé. Il a bien lu cette lettre’’, estime le parlementaire de  l’UFR.

‘’François Hollande n’est pas comme notre président qui dit qu’il ne suit pas la presse, qu’il ne lit pas les journaux. Lui, il est obligé, parce que c’est le peuple qui l’a élu et auquel il a des comptes à rendre, de suivre la presse, de savoir ce que le peuple pense de lui et de sa gouvernance. Et c’est à travers cette presse qu’il peut savoir les inquiétudes de son peuple. Contrairement au professeur Alpha Condé qui prouve que ce n’est pas là au nom du peuple’’, conclut Saïkou Yaya Barry.

Mady Bangoura pour VisionGuinee.Info

00224 664 29 48 51/mady.bangoura@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info