Accueil » Société » Le gouverneur Soriba Sorel hué par des manifestants à Matoto

Le gouverneur Soriba Sorel hué par des manifestants à Matoto

Le président du conseil de ville de Conakry a eu tout le mal du monde à  convaincre des manifestants hostiles à l’installation d’un centre de traitement Ebola au stade de Yimbaya. Soriba Sorel Camara venu assister à la pose de la première pierre de ce centre a été hué par les contestataires, mobilisés pour la circonstance.

PENTAX DIGITAL CAMERAMuni d’un mégaphone, Soriba Sorel a tenté de calmer les esprits. En vain. Il n’a eu droit qu’à un lynchage verbal en présence de ses gardes rapprochés impuissants devant de la foule.

Arrivé en grande pompe, le gouverneur de Conakry pensait maitriser la situation. ‘’Vous savez tous que le professeur Alpha Condé est un chef qui ne fait pas pleurer son peuple. Il se bat pour sa population’’, a-t-il dit. ‘’Il est déjà informé de ce qui se passe au stade de Yimbaya.  L’inauguration ne se fera pas. Vos porte-paroles vont s’expliquer à la commune de Matoto. Ceux qui pourront assister, vous feront le compte rendu’’, a-t-il annoncé.

‘’Nous n’irons pas’’, rétorquent certains manifestants. ‘’Ce sont des menteurs qui seront à cette rencontre. On ne peut pas croiser les bras et les laisser un centre d’isolement dans notre quartier. Ils ne peuvent pas nous convaincre’’, estiment-ils. ‘’Le terrain ciblé par les autorités est le seul du quartier Yimbaya Bougie. La communication a été très mal faite sur Ebola’’, fait remarquer Aboubacar 2 Diaby, coordinateur de la jeunesse de Yimbaya. Il ajoute que le comité de veille aura dû sensibiliser les populations à l’avance avant la cérémonie de pose de la première pierre.

Alpha Condé qui devrait prendre part à la cérémonie a délégué son premier ministre qui a brillé par son absence, après avoir eu vent de la manifestation. ‘’J’ai reçu des instructions’’, explique à nouveau Soriba Sorel. ‘’Dans des moments pareils, on ne peut pas amener les autorités. Aidez-moi à les informer pour qu’on aille à la mairie de Matoto’’, plaide-t-il auprès de certains journalistes venus couvrir l’évènement.

Sans succès, le gouverneur de Conakry annonce que la pose de la première pierre est annulée. Le tout s’est passé devant les ambassadeurs de France et  des Etats-Unis, ainsi qu’une équipe de Médecins Sans Frontières qui sera chargée de  gérer le centre si toutefois il est construit.

Salim Bayo, pour VisionGuinee.Info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. Mr salim bayo, veuillez corriger votre français en tant que journaliste. tu devais écrire comme cela
    « gardes rapprochées impuissantes devant la foule » mdrr

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info