Accueil » Société » Etats généraux de la société civile : la PCUD passe à la vitesse supérieure

Etats généraux de la société civile : la PCUD passe à la vitesse supérieure

L’année 2015 approche à grand pas. La Plateforme nationale des citoyens unis pour le développement (Pcud) met les bouchées doubles pour aller à l’organisation effective des états généraux de la société civile guinéenne. C’est à son siège à Kipé, dans la commune de Ratoma, que les acteurs de la société civile se sont retrouvés samedi pour se pencher sur les travaux de réflexion devant aboutir à la production des documents des termes de référence.

Abdourahamane Sanoh

Abdourahamane Sanoh

Dans le souci de mettre en place d’une société civile forte en Guinée et  dans un esprit de construction et d’engagement pour la cohésion nationale, le président de la Pcud Abdourahamane Sanoh a indiqué que cette rencontre est une occasion pour les consultants de prendre en compte les apports, initiatives ou amendements des participants dans l’élaboration du document stratégique final qui sera soumis pour validation par l’ensemble des membres.

Il ajoute qu’au terme des travaux, le budget des états généraux sera synthétisé par le comité de pilotage et porté à la connaissance de tous les acteurs de la société civile.

L’ambition d’Abdourahamane Sanoh et de ses pairs est de constituer des commissions pour l’organisation des états généraux à Kindia qui seront les plus inclusives possibles. Celles-ci s’attèleront à se mettre en œuvre pour que les états généraux soient un succès et qu’un nouveau contrat soit obtenu entre les citoyens et la société civile guinéenne.

Elhadj Mamadou NdiayeSur la non participation du conseil national des organisations de la société civile (Cnosc), le secrétaire administratif de la Confédération nationale des travailleurs de Guinée estime que la structure dirigée par Dansa Kourouma, ancien conseiller national de la transition a perdu ses repères.

‘’Les membres du Cnosc s’agite parce qu’ils ne savent plus à quelle porte taper’’, estime Elhadj Mamadou Ndiaye. ‘’Ils savent que si nous ne sommes au Cnosc, il y a forcément quelque chose qui leur manque. Tout ce qu’ils racontent ne correspond pas à la réalité’’, ajoute-t-il.

Dans les prochains jours, les résultats des travaux des différentes commissions seront soumis au comité de pilotage pour validation finale. Ce qui permettra aux acteurs de la société civile de passer à la vitesse supérieure pour enfin aboutir à l’organisation des états généraux.

Sidy BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 628 32 85 65/sidy.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info