Accueil » Politique » Une ancienne ministre d’Alpha Condé se fâche et fait le grand déballage

Une ancienne ministre d’Alpha Condé se fâche et fait le grand déballage

Débarquée du gouvernement il y a près d’une année, Hadja Ramatoulaye Bah s’est livrée à un exercice médiatique ces derniers jours. L’ancienne ministre de l’industrie, des petites et moyennes entreprises ne fumait pas le même calumet que le premier ministre, Mohamed Said Fofana. 

RamatoulayeBah-630x300Nommée par décret présidentiel, Hadja Ramatoulaye Bah affirme s’être heurtée très tôt à un refus total de collaboration au sein de son département.

‘’Si on me donne le ministère et qu’on me donne tout le support,  j’allais essayer de changer les choses. Malheureusement, très tôt, je me suis heurtée à un refus total. Je dirai particulièrement du premier ministre Said Fofana. C’est lui qui m’a mis les bâtons dans les roues jusqu’au moment où j’ai quitté. C’est lui qui m’a fait qui m’a fait quitter’’, a expliqué Mme Bah dans une entrevue sonore .

Pour l’ex-ministre de l’industrie, les bisbilles au sein de son département ont commencé lorsqu’elle s’est attaquée à des amis du premier ministre. A l’entendre, ‘’certains parmi eux avaient un niveau très faible’’. D’autres, indique-t-elle, ‘’étaient très corrompus’’.

‘’Donc, j’ai essayé de nettoyer. En le faisant, je me suis heurtée à lui parce qu’il (Said Fofana) ne voulait pas qu’on punisse ou reprimende ses propres amis. J’ai attrappé la main dans le sac deux des cadres du ministère de l’industrie qui ont avoué. Je les ai suspendus pendant trois mois’’, révèle l’ancienne ministre Ramatoulaye Bah.

Après la suspension de ces derniers, relate-t-elle, ‘’ces mêmes personnes ont préparé une fronde contre moi. Un jour, l’un d’entre eux a oublié son iPad dans une salle de conférence. Ils devaient utiliser cette salle de conférence pour comploter contre moi. Ils ont dit qu’ils vont engager des tueurs à gage pour me tuer‘’, déballe l’ancienne fonctionnaire du gouvernement fédéral américain qui dit détenir des preuves de ses accusations.

A l’époque, soutient Hadja Ramatoulaye Bah, les preuves ont été transmises au colonel Moussa Tiegboro,Camara, chargé de la lutte contre le grand banditisme et du crime organisé. Les mis en cause ont été auditionnés, reconnait-elle. Mais à un moment donné,  ‘’quelqu’un est intervenu de plus haut, je ne sais pas si c’est le premier ministre, l’affaire s’est tue‘’, regrette-t-elle.

Avant son limogeage, l’ex-ministre affirme qu’elle préparait la lettre de promotion des investissements privés, et celle de promotion des petites et moyennes entreprises. Elle oeuvrait également pour la revision du code des investissements et des travaux qui devait, selon ses dires, aboutir à une amélioration des systèmes d’incitation fiscale pour encourager l’investissement en Guinée.  ‘’Le tout financé de ma propre poche‘’, conclut-elle.

Ciré BALDE, pour VisionGuinee.Info

00224 664 93 14 04/cire.balde@visionguinee.info 

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

2 comments

  1. j’aimerais avoir l’information à temps.

  2. Alphas hi zaga mot

    Mme la ex-ministre de l’industrie et des petites et. Moyennes entreprises Ramatoulaye Bah ancienne employée du Gouvernement Fédéral des Etats-Unis heureusement que vous aviez vite compris en Guinée on ne fait pas ce qui arrange la Guinée et les Guinéens plutôt ce qui arrange le RPG Arc-en-ciel et ses amis.La Guinée c’est Doumbélane boucky c’est Alpha Condé l’histoire de la Guinée jus qu’à présent se résume à cela Mme…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info