Accueil » Politique » Bakayoko menace d’entamer une grève de la faim en prison, dès lundi prochain

Bakayoko menace d’entamer une grève de la faim en prison, dès lundi prochain

dropcap]C[/dropcap]ondamné en novembre 2014 à 2 mois de prison ferme, Abdourahamane Bakayoko dit à qui veut l’entendre qu’il a fini de ‘’purger sa peine’’ et ‘’doit recouvrer sa liberté au plus vite’’. Ancien journaliste, reconverti dans la politique, le patron des Démocrates Guinéens menace d’entamer une grève de la faim, s’il n’est pas libéré avant lundi prochain.

Bakayoko en prisonJugé à Mamou courant novembre pour outrage au chef de l’Etat, Bakayoko a été condamné par le Tribunal à 2 mois d’emprisonnement ferme et au paiement d’une amende de 2 millions de francs guinéens.

L’avocat du jeune politique a aussitôt annoncé que son client compte interjeter appel.

Transféré à la maison centrale de Conakry, Abdourahamane Bakayoko a pu quitter la Cour d’appel de Conakry, avant son procès en appel. Il affirme avoir été abandonné seul dans la salle d’audience par les juges et gardes pénitentiaires.

Deux jours plus tard, il est rattrapé par la justice qui le coffre à nouveau. Du fond de sa cellule, le leader des Démocrates Guinéens déclare que son procès en appel était une idée de son avocat. ‘’C’était contre mon gré. Je n’ai jamais fait appel contre mon jugement. Je voulais purger ma peine à Mamou au lieu d’être transféré à Conakry’’, a-t-il expliqué samedi, à VisionGuinee.

‘’C’est mon avocat seul qui a fait l’appel, je me demande pourquoi parce que j’étais contre. J’ai expliqué les faits au  procureur qui m’a demandé de signer un engagement pour indiquer que c’était pas ma décision’’, ajoute Bakayoko.

Pour lui, la condamnation dont il a fait l’objet est injuste. Pour illustrer ses propos, il estime qu’il y a des politiciens en liberté qui disent ‘’des choses pires que celles que j’ai dites à Labé’’. Mais, déplore le jeune leader, ‘’ils ne sont nullement pas inquiétés. Je trouve donc injuste ma condamnation’’.

Et menacer : ‘’J’ai décidé à compter du lundi de ne rien manger. Je vais entamer une grève de la faim pour réclamer que mes droits soient respectés. Parce que je ne comprends plus rien. Le régisseur m’a dit qu’il faut que le procureur donne l’ordre de me libérer. Peut-être qu’ils veulent me tuer’’, a fulminé Abdourahamane Bakayoko qui prévient qu’il n’arrêta la grève qu’après avoir recouvré sa liberté.

Ciré BALDE, pour VisionGuinee.Info

00224 664 93 14 04/cire.balde@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. Mon frere bakayoko,
    C’est ta bouche qui t’a mis en prison, demande a ta bouche de te liberer .
    Greve de faim est petite, il faut faire greve de respiration aussi.
    Prochainement cela t’apprendra a comment s’adresser a un chef d’etat, tu oublies qu’un chef d’etat merite du respect.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info