Accueil » Société » Parmi les ‘’ministres tocards’’, Ibrahima Kourouma parle : ‘’Je n’ai même pas été évalué’’

Parmi les ‘’ministres tocards’’, Ibrahima Kourouma parle : ‘’Je n’ai même pas été évalué’’

C’est une rumeur qui avait enflé avant de redevenir un sujet privilégié de discussion dans les salons, bars-cafés et autres lieux. La publication des résultats trimestriels des différents départements ministériels alimentent toujours les débats. Selon des résultats publiés par un média local en ligne, les ministres ont été classés en en trois catégories : les excellents, les bons, et enfin les tocards.

Dr Ibrahima kouroumaLe chef du département en charge de l’enseignement pré-universitaire et de l’alphabétisation s’est retrouvé dans le lot des ‘’ministres tocards’’.  Ce qu’Ibrahima Kourouma semble avoir encore du mal à digérer.

A des journalistes qui l’interpellaient vendredi sur le sujet dans les locaux flambants neufs de son ministère, Ibrahima Kourouma a indiqué qu’il était plutôt aisé de poser la question à la primature pour savoir quel rang occupe le ministère de l’enseignement pré-universitaire.

Selon lui, ce n’est que tout récemment que son département a été évalué  au compte du 4e semestre.  D’ailleurs,  lâche-t-il à la presse, ‘’ceux qui sont chargés de l’évaluation nous ont dit qu’ils ne sont ni de près, ni de loin mêlés à ce qui a été publié (par les médias). Ils se sont excusés et exprimés ce qu’ils pensent du département et sont prêts à brandir l’appréciation faite au ministère de l’enseignement pré-universitaire et de l’alphabétisation’’.

Ibrahima Kourouma affirme n’avoir pas été évalué. ‘’Parce que le jour de notre évaluation, à la même heure, nous étions à l’assemblée nationale pour travailler avec la commission en charge de l’éducation’’, tente-t-il d’expliquer aux médias présents à la rencontre.

‘’Nous ne pouvions pas demander à la commission à l’assemblée nationale de reporter notre programme. Nous avons donc préféré être présents au parlement pour éviter d’être en situation difficile avec les députés, car nous sommes dans une démocratie’’, ajoute le ministre de l’enseignement pré-universitaire et de l’alphabétisation.

Mais avant de répondre à l’invitation des députés, il dit avoir tout bonnement demander à la primature de reporter son programme d’évaluation à une date ultérieure. ‘’Malheureusement, elle ne l’a pas fait’’, déplore Ibrahima Kourouma.

Il ajoute que ‘’les évaluateurs ont estimé qu’ils avaient tous les documents nécessaires du ministère à évaluer  et qu’ils nous pas faire revenir sur ledit ministère’’

Ministre tocard ou pas, il soutient ne pas vouloir polémiquer là-dessus, estimant que le ‘’peuple regarde et apprécie’’ le travail effectué. Et, ‘’ça, c’est l’essentiel pour moi’’, a-t-il coupé court.

Ciré BALDE, pour VisionGuinee.Info

00224 664 93 14 04/cire.balde@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info