Accueil » Politique » Le ministre Khalifa Gassama en colère se lâche : “Trop c’est trop…”

Le ministre Khalifa Gassama en colère se lâche : “Trop c’est trop…”

Le ministre des droits de l’homme et des libertés publiques est accusé par des médias d’occuper un bâtiment appartenant à un ‘’narcotrafiquant’’ au quartier Minière, dans la commune de Dixinn. Khalifa Gassama Diaby qui n’a visiblement pas digéré la publication de ce qu’il qualifie d’allégations, a prévenu qu’il ne laissera plus faire.

Kalifa GassamaC’est un ministre des droits de l’homme très remonté qui a brisé le silence sur le logement dont il occupe dans un quartier hupé de la capitale. ‘’Je suis le seul ministre qui n’a pas été logé par l’Etat’’, a-t-il révélé. ‘’J’ai cherché, je n’ai pas trouvé de logement. J’ai demandé, parce que je ne connais pas la Guinée, à certains amis de me trouver où me loger’’, a précisé Khalifa Gassama Diaby, dans l’émission les Grandes Gueules.

‘’Mon loyer est pris en charge par le ministère du Budget’’, souligne le ministre des droits de l’homme qui affirme plus loin : ‘’Je ne suis pas la police pour guetter la moralité des uns et des autres. Je me loge, je ne connais personne’’.

Dans ce pays, souhaite M. Diaby, ‘’j’aimerais bien qu’il y ait beaucoup des personnalités publiques qui aient la moralité que j’aie’’, répondant de passage à ses détracteurs tapis dans l’ombre : ‘’Je voudrais que les donneurs de leçons ou ceux qui sont nichés dans leurs cases de l’immoralité et de l’indécence, parce qu’ils veulent la tête du ministre soient aussi honnêtes que je le suis. Trop c’est trop’’.

Désormais, alerte Khalifa Gassama Diaby, ‘’je donnerai coups pour coups. Je ne prends pas de leçons des malhonnêtes, des gens qui volent les deniers publics. Car, je suis propre dans ce pays. Je mets quiconque au défi, de trouver au ministre des droits de l’homme, une quelconque relation ambiguë avec une personne’’ en Guinée.

Furax , il laisse exploser sa colère : ‘’Je suis blessé, je suis meurtri par cette volonté acharnée de me salir, parce que j’ai créé avec mes compatriotes un lien de confiance qui ne plait pas. Je suis blessé, parce qu’on ne m’accepte pas dans mon camp même. On me traite de traitre parce que j’ai refusé de ne pas m’inscrire dans le mensonge. J’ai donné ma vie pour les droits de l’homme en Guinée. Je suis victime de haine, de diffamation’’, a-t-il martelé.

Désormais, le ministre Gassama Diaby avertit que ‘’la première personne qui laisserait, ne serait-ce que de façon infime, entendre que le ministre des droits de l’homme aurait un lien avec je ne sais quoi, je porterai plainte contre la personne et je ne lâcherai pas, parce que trop c’est trop’’, a-t-il redit, avant de conclure que  ‘’ce n’est pas parce qu’on n’est pas médiocre qu’on doit s’en prendre à ceux qui ne le sont pas’’.

Ciré BALDE, pour VisionGuinee.Info

00224 664 93 14 04/cire.balde@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info