Accueil » Politique » Jean Marie Doré sur son retour à l’opposition : ‘’C’est une question de nécessité’’

Jean Marie Doré sur son retour à l’opposition : ‘’C’est une question de nécessité’’

L’ex-premier ministre était l’invité surprise du conclave de l’opposition ce mercredi 14 janvier au siège de l’UFR à Matam. La question sur les motivations de cet énième changement de camp de Jean Marie Doré qui brûlait les lèvres de l’assistance, présente à la rencontre des opposants.

 Jean-marie-dore‘’Qu’est-ce qui a motivé votre retour au sein de l’opposition ?’’ lui demande un journaliste à sa sortie de la rencontre. ‘’Parce que ça me fait plaisir de vous voir’’, ironise Jean Marie Doré, ‘’je suis toujours content quand je vois des jeunes guinéens aux faces brillantes’’.

Il se transforme aussitôt en journaliste : ‘’Selon vous qu’est-ce qui motive un homme politique à ne pas respecter les lois de la république ?’’ Jean Marie Doré d’ajouter : ‘’Si la politique vous convient, on suit. Si elle ne convient pas, on agit pour faire changer les choses’’

Les raisons de son retour au sein de l’opposition sont claires, indique l’ex-premier ministre de la transition. ‘’Je pense qu’il faut se battre pour que la Guinée soit un pays respectable, pour que les entreprises fonctionnent et qu’on emploie les jeunes. Vous ne voyez pas la quantité de jeunes diplômés qui errent à la recherche d’un emploi impossible alors que nous sommes un pays minier où il est facile d’employer les gens. Tous les miniers ont foutu le camp. Pourquoi ? Il faut chercher l’explication sociologique, politique et économique’’.

Pour toutes ces choses, explique Jean Marie Doré, ‘’ il faut agir sur le gouvernement pour que ça change. Parce que ce n’est pas normal’’. Son retour, estime-t-il, n’est pas une question de choix. ‘’C’est une nécessité. A moins que les partis politiques soient des plaisantins’’, confie à la presse le patron de l’UPG.

La politique, selon ses dires, c’est de faire en sorte que chacun se sente à l’aise et s’assumer. ‘’Si vous n’avez pas les moyens de vous assumer, vous n’êtes pas un homme libre. J’aime la liberté et je  voudrais que tout le monde soit libre’’, a-t-il argué.

Aujourd’hui en Guinée, déplore le doyen Doré, ‘’il n’y a pas d’argent, ni d’espoir encore moins des perspectives’’. Donc, affirme-t-il, ‘’c’est un pays désespérant. Mais, on n’a pas besoin d’être opposant ou de la majorité (pour le savoir). Il suffit d’être un bon guinéen et savoir ce qu’il faut faire dans cette marée humaine sans perspective’’.

Sidy BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 628 32 85 65/sidy.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info