Accueil » Société » Les vacances scolaires débuteront au mois d’août

Les vacances scolaires débuteront au mois d’août

Habituellement, l’école guinéenne ouvre ses portes le 3 octobre de chaque année. Exceptionnellement cette année, cela a connu une prolongation d’environ 3 mois, pour cause d’Ebola. Ce n’est que ce lundi 19 janvier que cette rentrée a finalement eu lieu dans les différents établissements d’enseignements préscolaires, scolaires, professionnels et universitaires du pays.

Ministre eduAu cours d’une rencontre avec ses homologues de la Coopération internationale, et du Budget, entourés de l’ambassadeur du Japon, le ministre de l’Enseignement pré-universitaire et de l’Alphabétisation a indiqué, sans préciser la date exacte, que les cours se poursuivront jusqu’au mois de juillet pour que les examens se tiennent au mois d’août.

‘‘L’école va continuer jusqu’en fin juillet, pour tenir les examens au mois d’août. Pendant toute cette période donc, nous serons obligés de sécuriser nos écoles. Chaque fois que nous avons besoin de quelque chose, chaque fois qu’on aura un pays ou un partenaire qui voudra nous apporter un appui, il ne faudrait pas qu’on dise non, parce que l’école est déjà ouverte. Il faut qu’on cherche toujours les moyens à sécuriser l’école au moins pendant ces 6 ou 7 mois que nous aurons à étudier’’, a dit Ibrahima Kourouma.

Mais aux yeux de certains citoyens, cette décision a été prise sans pour autant tenir compte des réalités climatiques du pays. Ils notent la forte pluviométrie qu’enregistre plusieurs villes du pays dont la capitale, Conakry à partir du mois de juin ; empêchant parfois même des responsables de familles de se rendre à leurs services respectifs, rappellent ces observateurs.

Mais le ministre Kourouma en appelle déjà à une quiétude sociale durant l’année, pour que les cours soient menés à terme, vu que le pays a passé suffisamment de temps avant de programmer l’ouverture des classes.
‘‘La rentrée devait se faire au mois d’octobre. Nous sommes rentrés en janvier. Chacun de nous doit œuvrer pour que nous connaissions une année paisible’’, invite M. Kourouma.

‘‘Parce que, justifie-t-il, s’il n’y a pas de quiétude dans nos écoles, nous allons dans une situation où l’école va subir des troubles. Et déjà, après 3 mois de retard, il faudrait qu’on fasse de sorte que les choses ne se passent pas de façon troublante’’.

Mady Bangoura pour VisionGuinee.Info

00224 664 29 48 51/mady.bangoura@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info