Accueil » Société » Rentrée scolaire et universitaire : de qui se moquent les ministères en charge de l’éducation?

Rentrée scolaire et universitaire : de qui se moquent les ministères en charge de l’éducation?

Le ministère d’Etat en charge de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique et le ministère de l’Enseignement technique, de la Formation professionnelle et de Travail, par la voix de celui de l’Enseignement pré-universitaire et d’Alphabétisation ont rassuré, trompette et tambour battants, de la réunion de tous les ingrédients pour une rentrée scolaire et universitaire sécurisée et effective.

elevesCe qui n’est nullement le cas dans la pratique. C’est du moins ce que révèle l’affirmation du ministre de l’Enseignement pré-universitaire et de l’Alphabétisation, à l’occasion de la signature ce mardi 20 janvier, d’une ordonnance de paiement de 8 milliards de francs pour de 25.000 thermo-flashs pour les écoles guinéennes.

Dans sa communication circonstancielle, Ibrahima Kourouma a laissé entendre que le président de la République avait doté les écoles guinéennes de plus de 20.000 thermo flashs et qui ont permis de faire la rentrée scolaire.
‘‘Aujourd’hui, nous bénéficions du Japon d’un don de 8 milliards, qui vont nous permettre de réduire le ratio de thermo flashs par élève. Ce qui va être extrêmement, parce que ça va nous faire gagner du temps’’, a-t-il reconnu.

L’assistance a été surprise d’apprendre à travers le ministre de la Coopération internationale, Koutoubou Moustapha Sanoh, que ce don doit aider à trouver une quantité suffisante pour éviter le retard dans l’accès des enfants dans les salles de classes, en passant de 120 étudiants par thermo flash à 49. Ce qui est énorme pour qui connait la lenteur dans la prise des températures avec la pléthore d’effectifs qui caractérise les écoles guinéennes.

Tout de même, le ministre Kourouma est revenu pour dire réitérer la disposition de la Guinée à recevoir d’aides des différents partenaires.
‘‘Chaque fois qu’on aura la possibilité de bénéficier d’apports nous permettant de sécuriser nos écoles, faire en sorte que ces enfants dont nous avons la responsabilité soient dans de meilleures conditions sanitaires pour qu’ils puissent apprendre correctement, nous tendrons la main et nous dirons merci’’, a déclaré Ibrahima Kourouma.

‘‘Nous, responsables du système éducatif, nous avons au moins la responsabilité d’au moins de 5 millions d’enfants. Le ministère de l’Enseignement pré-universitaire fait à lui tout seul 3 millions d’élèves. Si nous devons entretenir et sécuriser ces élèves, nous avons toujours besoin d’apports. En tout cas, le gouvernement, en ouvrant ces écoles, s’est résolument engagé afin qu’aucun problème ne se passe là et que l’année scolaire soit paisible’’.

Mariam Cissé, pour VisionGuinee.Info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info