Accueil » Politique » Alpha Condé, rédacteur de Charlie Hebdo : le démenti cinglant de Sidya Touré

Alpha Condé, rédacteur de Charlie Hebdo : le démenti cinglant de Sidya Touré

L’opposition a tenu ce 22 janvier au stade olympique de Bonfi, un meeting d’information et de sensibilisation sans heurts. Le chef de file de l’Union des forces républicaines (UFR) a dénoncé la gouvernance d’Alpha Condé depuis son accession à la magistrature suprême en 2010.

Sidya et Alpha‘’Nous sommes là aujourd’hui pour manifester notre volonté de changer ce pays, parce  que depuis 5 ans nous sommes aperçus que notre pays est en déclin’’ a dit Sidya Touré aux militants. ‘’C’est pourquoin, j’ai donné un nouveau nom à Alpha Condé, c’est le candidat du déclin national. Car, depuis que ce type est à la tête, notre pays tombe’’, estime l’ex-premier ministre.

Selon lui, tous les présidents qui ont été élus en 2010 sont en train de présenter à leur population le bilan de leurs réalisations. ‘’Nous ici, c’est la famine, le chômage, le manque d’infrastructures, d’électricité, la division, la corruption, le pillage organisé de nos ressources, l’orgueil devant tout le monde’’, regrette le leader de l’UFR qui accuse ‘’Alpha Condé de colporter des choses qui ne sont pas vraies et qui ne correspondent aux besoins des populations’’.

Comme il aime les titres, ironise Sidya Touré, à un moment donné, il nous a dit qu’il était professeur. ‘’Mais ne nous a jamais dit, il est professeur en quoi’’, se moque l’opposant.  Après cela, ‘’il a dit qu’il veut aller à la Mecque pour qu’on l’appelle Elhadj, donc je n’arrêtais pas de l’appeler Alhadji Professeur’’, ajoute-t-il, sous les ovations des militants.

Lors de la marche silencieuse à Conakry en hommage aux victimes de l’attaque perpétrée contre la rédaction de Charlie Hebdo, Alpha Condé a révélé qu’il était rédacteur de ce journal satirique pendant ses années d’études en France. Une occasion en or pour Sidya Touré de le surnommer : ‘’Alpha Charlie’’.

‘’Moi j’étais étudiant à Paris pendant cette époque. J’ai passé mon Bac en 1966 et j’étais à la faculté jusqu’en 1972, quand on parlait de Harakiri et de Charlie Hebdo, je n’ai vu aucun noir dans cette rédaction’’, dément l’ex-premier ministre. ‘’Et c’est comme ça qu’on compte gouverner ce pays à coups d’inventions et de mensonges’’, a-t-il conclu.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 90 54 16/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info