Ecobank
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
AGC
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
Accueil » Société » La journée mondiale de lutte contre le cancer du sein célébrée à Conakry

La journée mondiale de lutte contre le cancer du sein célébrée à Conakry

A l’occasion de la célébration de la journée internationale de lutte contre le cancer du sein, l’ONG Association guinéenne pour la lutte contre le cancer (AGUICAN) a lancé une campagne de sensibilisation et d’échanges autour de la maladie ce mercredi 4 février à l’amphithéâtre du centre de cancérologie de Donka.

CancerLa cérémonie a connu la présence de la ministre de l’Action sociale, de la promotion féminine et de l’Enfance, Sanaba Kaba, de la cheffe de Cabinet du ministère de la Santé, Dr Fanta Kaba, de la directrice générale de l’hôpital Donka, Fatou Siké Camara, d’éminents professionnels de la santé et de plusieurs invités.

Dans sa communication, la présidente de l’AGUICAN, le docteur Marie Angèle Ndiaye a indiqué que le cancer du sein est, dans 80% des cas, découvert à un stade tardif chez les malades, et atteint pour la moitié de ces cas, des femmes démunies, dont le pouvoir d’achat ne favorise pas une auto-prise en charge.
Pourtant, ajoute la présidente de l’ONG, il peut être détecté très précocement lors d’un examen clinique minutieux réalisé par un professionnel de la santé, par la mammographie et par l’autopalpation des seins à la recherche d’une boule.

Selon le docteur Angèle, cet autre exercice qu’est l’autopalpation, reste le moyen le plus accessible aux pauvres populations, puisque ne demandant aucun coût financier. Et réduit à plus 35% le risque de décès par cancer du sein, avec un taux de guérison de 25% s’il est dépisté très tôt.

Le cancer du sein est lié en partie à des facteurs qui sont évitables, notamment une alimentation riche en matières grasses ou pauvre en fruits et légumes, un mode d’activités physiques régulières et la pollution de l’environnement.
Aussi, il existe d’autres facteurs de risque dont la longue vie génitale (menstruations précoces avant l’âge de 12 ans ou ménopause tardive supérieure à 55 ans), la nulliparité (femme n’ayant jamais eu d’enfant), etc. C’est du moins ce qu’a révélé la vidéo-projection faite par le docteur Bangaly Traoré.

Mady Bangoura pour VisionGuinee.Info

00224 664 29 48 51/mady.bangoura@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info