Guinee Games
Semaine nationale de la citoyenneté et de la paix
GAC
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
Accueil » Politique » Amadou Damaro Camara : ‘’On ne peut pas envoyer une CENI saisonnière…’’

Amadou Damaro Camara : ‘’On ne peut pas envoyer une CENI saisonnière…’’

Les opposants au régime Condé réclament depuis un certain temps la refonte de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) qu’ils soupçonnent de faire des fuites en avant dans l’accomplissement des travaux à elle dévolue.

Honorable Amadou Damaro Camara président du groupe parlementaire RPG Arc-en-ciel

Honorable Amadou Damaro Camara président du groupe parlementaire RPG Arc-en-ciel

Mais la mouvance présidentielle se moque de la bassesse de l’esprit de ces opposants quant à leur volonté de mettre un terme au mandat de personnes élues pourtant pour 7 ans. C’est du moins l’avis du président du groupe parlementaire de la Majorité présidentielle.

Pour Amadou Damaro Camara, la Céni n’est pas une institution dont il faut revoir à chaque consultation électorale, la nomenclature.  »On ne peut pas envoyer une CENI saisonnière. On ne peut pas. Finalement, il faut qu’on apprenne à respecter la loi. Ce  ne sont pas les partis politiques qui vont toujours s’associer, se mettre au tour d’une table pour modifier une loi organique. C’est seul l’assemblée qui peut la modifier », indique-t-il.

L’opposition ne réclame pas que la recomposition de la CENI: elle exige également qu’il y ait des Comités de veille paritaire au sein l’institution en charge des élections en Guinée.  A ce niveau, le pouvoir est consentant. Et va plus loin pour suggérer un comité de suivi qui puisse rendre compte des différentes activités qui seront réalisées par ces comités de veille. L’autre point d’achoppement entre mouvance et opposition est cette affaire d’opérateur technique recruté pour la révision du fichier électoral.

Amadou Damaro n’en trouve pas meilleur à GEMALTO en matière de biométrie. « C’est l’un des plus grands au monde. Car, étant une entreprise côté en bourse. Donc, qui ne pourrait accepter des miettes gagnées lors des élections dans un petit pays comme la Guinée. Ils ont des marchés beaucoup plus  énormes et de surcroît leur chiffre d’affaire est supérieur au budget de la Guinée », soutient le député.

Sidy BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 628 32 85 65/ sidy.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info