Ecobank
AfrikaTech
AGC
Tech Generation
Accueil » Société » Prolifération des cas de viols : Le commandant Mamadou Alpha Barry situe les responsabilités

Prolifération des cas de viols : Le commandant Mamadou Alpha Barry situe les responsabilités

La criminalité gagne du terrain à Conakry et en provinces. Il ne se passe pas une seule semaine sans qu’on en enregistre de cas. Une situation qui inquiète plus d’un citoyen, qui se demande à quel saint se vouer.

le commandant Mamadou Alpha Barry

le commandant Mamadou Alpha Barry

L’officier de communication du Haut commandement de la gendarmerie nationale, direction de la justice militaire s’en fait écho ce week-end dernier, lors d’une émission sur les ondes de la Renaissance FM et situe le phénomène au niveau de la démission parentale, non sans s’exprimer sur la situation des détenus pour la chose.  De cette situation donc des prisonniers à la Maison centrale de Conakry jusqu’en famille, le commandant Mamadou Alpha Barry se sent plus que jamais concerné et en appelle à une responsabilité parentale.

Selon le communicant, la Maison centrale de Kaloum serait de nos jours devenue un hôtel 5 étoiles pour les détenus, même s’ils y sont entassés les uns sur les autres et pour des infractions également différentes les unes des autres.  « Certains sont arrêtés pour meurtre. D’autres pour cas de vol ou de viol, et tant d’autres qui cohabitent et partagent tout ensemble », dresse-t-il.

Un homme perverti qui tombe sur une adolescente de 15 ans et la viole, traumatise et blesse tous les membres de la famille de cette dernière. L’officier dit en être conscient. C’est pourquoi il est habité par la psychose de voir sa fille subir de tels actes de la part d’un badaud de psychopathe, à chaque fois qu’il est indisposé d’être avec les siens. « Quand je sais que je dois passer la nuit au service, j’appelle ma fille, par ce que j’ai peur qu’elle ne tombe dans la main de ces psychopathes », témoigne le commandant.

C’est autant dire que personne n’est à l’abri de ce fléau, même les hauts perchés de l’administration publique. Et c’est pourquoi l’officier de communication en appelle à la responsabilité des parents. « L’éducation manque dans les familles. Aujourd’hui, ce que les filles portaient à minuit, elles le portent en plein jour au vu et au su de leurs familles. Comment pouvez-vous  imaginer une petite fille de moins de 15 ans se lève seule à 22 heures, sort de chez elle, prend un taxi pour aller à plus de 5 kilomètres pour aller danser et revenir à 5 heures du matin », s’indigne Mamadou Alpha Barry qui impute cette responsabilité aux parents.

« Ce sont eux qui démissionnent.  Car, ces filles ne sont pas en possession de leurs capacités mentales, par ce qu’elles ne sont pas matures. Que les parents prennent conscience et essaient de garder les enfants à la maison pour bien les éduquer », lance-t-il.

Sidy BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 628 32 85 65/ sidy.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info