Ecobank
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
GAC
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
Accueil » Politique » Retrait de l’opposition au parlement : ‘’Elle avait l’intention de bloquer la République mais…’’

Retrait de l’opposition au parlement : ‘’Elle avait l’intention de bloquer la République mais…’’

Les députés de l’opposition ont boycotté la session des lois de l’assemblée nationale ouverte le 6 avril dernier. Une manière, selon elle, de contester le calendrier électoral qui prévoit l’organisation de la présidentielle le 11 octobre et les élections locales fin mars 2016.

Honorable Amadou Damaro Camara

Honorable Amadou Damaro Camara

Au parti au pouvoir, on estime que cette démarche de l’opposition avait un objectif bien précis : ‘’c’était une manière pour elle de maintenir la pression sur le pouvoir afin de faire changer la date du chronogramme électoral établi par la CENI’’. C’est du moins l’avis du président du groupe parlementaire qui pense que les opposants au régime tentent de bloquer le fonctionnement de la République.

‘’Depuis trois mois, l’opposition s’est retirée de l’assemblée nationale. Durant la session parlementaire, on n’a pas pu voter les lois organiques puisqu’il faut une majorité qualifiée pour le faire, mais les autres lois ont été adoptées par majorité simple’’, a affirmé Amadou Damaro Camara.

En boycottant les activités de l’assemblée nationale, a-t-il ajouté, ‘’l’opposition avait l’intention de bloquer la République mais c’est le contraire qui s’est posé. On a continué à travailler et démontré que le retrait de l’opposition ne veut pas dire dissolution de l’assemblée nationale’’.

Au lieu de se retirer de l’assemblée nationale, a souligné l’honorable Damaro Camara, l’opposition aurait mieux fait d’accepter le dialogue tant réclamé. ‘’L’opposition devrait plutôt favoriser la reprise du dialogue en acceptant de venir autour de la table, c’est ça la solution. Puisqu’on doit se parler pour trouver des solutions de sortie de crise’’. Mais, signale le député du Rpg Arc-en-ciel, ‘’si l’opposition n’a pas confiance à la bonne foi du gouvernement et de la mouvance, nous aussi, nous n’aurons pas confiance en elle’’.

Aissatou Diallo pour VisionGuinee.Info

00224 621 82 08 53/aissatou.diallo@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. Monsieur Damaro, ne nous faites pas croire que c’est important pour vous la démocratie et le respect de la loi. Vous votez des lois que vous ne respectez pas. Le Président a décrété l’état d’urgence sanitaire, il est le 1er à le violer, à rassembler les foules. Personne ne s’étonne qu’Ebola continu de tuer les pauvres populations, alors que le Libéria a déjà tourner cette page. Le président modifie les textes avant de les promulguer. Vous enrôler des enfants de 10 ans pour voter, où est le respect de la loi? Des militaires et civils sont en prison depuis 4ans sans aucun jugement, où le respect de la loi? Des citoyens ont été assassinés en pleine rue à Conakry, oú est la loi? Des délégations spéciales depuis 10 ans, où est la loi?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info