Ecobank
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
GAC
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
Accueil » Politique » Un député solde ses comptes avec Kory Kondiano

Un député solde ses comptes avec Kory Kondiano

Le député Ousmane Gaoual a sorti l’artillerie lourde pour solder ses comptes avec le patron de l’assemblée nationale. L’opposant, membre de l’UFDG, estime que la Guinée est malheureuse à cause de sa ‘’gérontocratie qui est en train de gérer nos institutions et qui ne comprend pas ce qui se passe’’.

Honobable Kory Kondiano

Honobable Kory Kondiano

Aux dires du député de l’opposition, le président de l’assemblée nationale Kory Kondiano dans son discours de clôture de la session des lois était complément à l’écart des attentes du peuple de Guinée. ‘’En nous confiant ce mandat d’élu, le peuple de Guinée veut que nous soyons des gens impartiaux et indépendants dans nos jugements pour faire de la Guinée, un pays de paix et de prospérité. Il ne veut pas qu’on soit des députés qui sont là en train d’amplifier les murmures de la présidence de la République’’, a dénoncé mardi Ousmane Gaoual Diallo.

 Selon lui, l’actuelle assemblée nationale est tout sauf indépendante, estimant ensuite que : ‘’ce n’est pas une assemblée nationale digne de ce nom. Elle n’a pas rempli les espoirs du peuple de Guinée. Mais la grande responsabilité de cela incombe à son président (Kory Kondiano) qui, aujourd’hui dans ses petits souliers, incapable de se débarrasser de son manteau du membre du conseil politique du RPG Arc-en-ciel’’.

Dans son allocution, le chef du législatif indiquait qu’aucune loi ne précise l’ordre d’organisation des élections en Guinée. Mais, rétorque Ousmane Gaoual Diallo, ‘’je n’ai pas entendu le président de l’assemblée nationale dire que la CENI n’a pas le pouvoir de proroger les mandats des élus locaux’’. Parce que, poursuit-il, ‘’par sa décision de dire qu’elle n’organise pas les élections locales en 2015, qu’elle va les organiser en 2016, mécaniquement la CENI proroge le mandat des délégations spéciales et des maires qui sont sur place’’.

Le député souligne en outre que ‘’si le mandat du président de la République arrive à échéance, la CENI ne peut pas nous dire qu’elle ne pas organiser les élections en octobre et va attendre en janvier puisqu’elle n’a pas ce pouvoir’’.

Boussouriou Doumba, pour Vision Guinee.Info

00224 666 905 416/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info