Ecobank
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
AGC
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
Accueil » Politique » Massacre du 28 septembre: Dadis Camara dénonce l’instrumentation du dossier…

Massacre du 28 septembre: Dadis Camara dénonce l’instrumentation du dossier…

L’ancien chef de la junte n’est pas content du traitement que certains politiciens font du massacre du 28 septembre 2009 qui a coûté la vie à 157 personnes, selon les Nations Unies. Moussa Dadis Camara dit vouloir mettre fin à cette instrumentalisation politique en décidant de briguer la magistrature suprême.

DadisDans un entretien à RFI, Dadis Camara indique qu’au vu de la constitution, rien ne lui interdit de se présenter au scrutin présidentiel du 11 octobre prochain : ‘’J’ai le droit de me présenter aux élections présidentielles’’, a-t-il dit.

En se portant candidat, dénonce-t-il, ‘’j’ai voulu mettre fin à l’instrumentalisation. Le dossier du 28 septembre est devenu un moyen d’instrumentalisation [politique] pour avoir l’électorat de mes sympathisants pour dire de voter pour monsieur X. Et ‘si vous votez pour lui, Dadis va avoir l’immunité juridique, une façon de tromper les gens. Si vous ne votez pas pour cet homme-là, ils vont l’amener à la Haye. On ne doit pas mélanger la politique et la justice’’.

Le souhait de l’ancien patron du Conseil national pour la démocratie et le développement (CNDD), selon ses propres termes, est de passer un jour devant les juges,  la communauté nationale et internationale pour dire sa part de vérité. ‘’Je reste à la disposition de la justice guinéenne. A n’importe quel moment, j’irai devant les autorités compétences et tout dépendra de leur conviction. Je ne pourrai que donner ma part de vérité’’, a-t-il soutenu.

Mais en attendant, a-t-il tonné, le dossier du 28 septembre ne doit pas faire l’objet de conquête d’un électorat. A la question de savoir si son entrée en politique n’est pas un moyen de négocier son retour en Guinée, Dadis Camara reste ferme là-dessus : ‘’Si j’avais l’intention de négocier, je n’allais pas être candidat aux élections. Je serai resté dans les coulisses à Ouagadougou’’.

Sidy BAH, pour VisionGuinee.info

00224 628 32 85 65/sidy.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

3 comments

  1. Dadis d’aujourd’hui est très différent de celui de 2009. Le ton et les réponses sont ceux d’un Homme d’état responsable.Afrique ne détruit pas tes dignes Fils qui peuvent te sauver des mains des occidentaux pour l’épanouissement de ton Peuple.

  2. Mr le Journaliste,comme Dadis est un Civil maintenant,mieux vaut mettre cette photo sur ses pages d’info,c’est une suggestion.

  3. La verite eclatera! Mon capi.ne les repond pas.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info