Ecobank
AfrikaTech
AGC
Tech Generation
Accueil » Politique » Fodé Oussou : ‘‘Nous n’avons rien contre la date du 11 octobre qui est conforme à la loi’’

Fodé Oussou : ‘‘Nous n’avons rien contre la date du 11 octobre qui est conforme à la loi’’

Dans un communiqué rendu public il y a deux mois, la Commission électorale nationale indépendante a programmé la tenue de la présidentielle pour le 11 octobre prochain. Dans le même document, l’instance en charge de l’organisation des élections en Guinée renvoyait pour le premier trimestre de l’an prochain, la tenue des communales.

Fodé Oussou Fofana

Fodé Oussou Fofana

Et dès le lendemain, l’opposition a tapé du poing sur la table pour marquer sa désapprobation quant à la date retenue pour l’organisation des locales. Cette situation l’a amenée à faire des manifestations de rues qui ont été parfois réprimées dans le sang et qui ont fait des morts dans ses rangs.

Toute chose qui n’a pas ébranlé une seule seconde la Céni quant à la poursuite de ses activités sur le terrain, notamment la révision des listes électorales.

A quelques mois de cette date fatidique du 11 octobre, l’opposition se tient droit dans ses bottes et maintient sa position.  C’est du moins ce que révèle la sortie médiatique du vice-président de l’Union des forces démocratiques de Guinée ce vendredi 12 juin.

‘‘Il n’est pas question d’aller à la présidentielle avant les communales’’, soutient d’emblée Fodé Oussou Fofana. Il continue pour justifier la position par le fait que ‘‘M. Alpha Condé, au lieu d’organiser ces élections (communales), a préféré nommer des présidents de délégations spéciales, issus de son RPG Arc-en-ciel’’.

Sur la question de la possibilité d’inverser ces deux dates, la réponse du député Fofana est sans équivoque : ‘‘Tout est question du bon vouloir ou non de la Céni. Sinon, il y a une mission de la communauté internationale qui vient de séjourner à Conakry et dont le rapport a prouvé que ces élections communales sont bien tenables en 45 jours. Pourquoi ne pas y aller donc ?’’, s’interroge-t-il.

Même si le vice-président de l’Ufdg déclare être prédisposé à aller à la présidentielle du 11 octobre, et  ‘‘n’avoir rien contre cette date qu’il juge conforme d’ailleurs à la loi’’, Fodé Oussou dit ‘‘ne pas prendre le risque d’aller avec Alpha Condé avec ses nommés de présidents de délégations spéciales qui font office de maires, avec des gouverneurs et des ambassadeurs nommés par lui’’.

Mady Bangoura, pour VisionGuinee.Info

00224 664 29 48 51/mady.bangoura@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info