Accueil » Politique » Un meeting pour le retour de Dadis Camara, avorté à Conakry

Un meeting pour le retour de Dadis Camara, avorté à Conakry

Plusieurs dizaines de supporteurs de Dadis Camara se sont retrouvés samedi au stade de Lambanyi, dans la commune de Ratoma. Selon les organisateurs, il était question d’annoncer les couleurs du retour de l’ancien putschiste, candidat à la présidentielle du 11 octobre sous la bannière des Forces patriotiques pour la démocratie et le développement (FPDD).

meeting partisans dadisAlors qu’ils tenaient leur meeting, les partisans de Dadis ont reçu la surprise de Sékou Batouta Camara, président de la délégation spéciale de Ratoma en compagnie de gendarmes. La première autorité communale qui affirme n’avoir pas été informé auparavant par les organisateurs ordonna aux forces de l’ordre de disperser la foule, nous indique-t-on.

Emmanuel Fassou Sagno, un des organisateurs revient sur les circonstances : ‘’La coordination des mouvements de soutien pour le retour du président Moussa Dadis Camara a été dispersé et forcée d’arrêter le meeting samedi au stade de Lambanyi. Dans un premier temps, le maire est venu nous voir pour nous demander si le meeting a été autorisé’’.

En retour, renchérit-il, ‘’nous lui avons montré la lettre d’information que nous avons adressée à la mairie le 17 juin et une seconde lettre adressée au chef du quartier, en plus de l’autorisation que nous avons reçu du président de la jeunesse pour occuper les lieux’’.

A la grande surprise des organisateurs, ils apprendront de Sékou Batouta Camara que le meeting n’a pas été autorisé. ‘’Il dit qu’il fallait qu’on attende l’autorisation avant de se mobiliser. Je lui ai dit que notre devoir était d’adresser une lettre d’information relative à la tenue de notre meeting le 20 juin. Si donc le meeting était interdit, on pouvait nous appeler avant pour nous dire qu’il ne peut pas avoir lieu pour telle ou telle autre raison’’, explique Emmanuel Fassou Sagno.

‘’Avant même qu’on ne termine de parler avec le maire, un contingent de gendarmes est arrivé sur les lieux pour nous demander d’arrêter immédiatement le meeting et de dégager les lieux’’, regrette-t-il,

Ce partisan pour le retour de Dadis Camara dit être déboussolé : ‘’Nous sommes inquiets car, il nous a été rapporté que le président Moussa Dadis Camara est guinéen et que s’il  veut revenir dans son pays, il peut rentrer quand il voudra. Mais quand des forces de l’ordre dispersent une mobilisation  sous prétexte que le meeting est interdit, on se demande bien que passera-t-il le jour où Dadis sera en Guinée ?’’, s’interroge Emmanuel Sagno.

 Sidy BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 628 32 85 65/sidy.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

2 comments

  1. fallait les laisser se déboussolé au moyens ,parce que l’arrivé de dadis camara est un non événement les grand électeurs de la forêt ses le konia
    les reste son en brousse même pour voté il n’ose pas donc c’est un non événement

  2. voila un autre esprit faible caractérisant les 2/3 d guinéens ki voit tt sous un angle purement ethnik je cite ses propos »les grands electeurs de la foret sont les konia,les restes sont en brousse »come-ci les konia ne pouvaient pas choisir un autre candidat en dehors de celui du rpg.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info