Ecobank
AfrikaTech
AGC
Forum du Numérique au Foutah
Accueil » Société » La Fonbale offre des panneaux socioéducatifs à 15 écoles de Ratoma

La Fonbale offre des panneaux socioéducatifs à 15 écoles de Ratoma

Les grandes vacances constituent la période propice  pour faire des cérémonies de réjouissances communautaires et culturelles, dont les mutilations génitales féminines qui engendrent les excisions de masse partout en Guinée, notamment à Conakry

1

Binta Ann

C’est dans ce cadre que la Fondation Binta Ann pour les enfants et les femmes a procédé ce mardi 30 juin à la remise officielle des panneaux socioéducatifs à 15 écoles élémentaires de la commune de Ratoma.

Un acte qui s’inscrit dans l’optique de la réalisation de son projet de communication et d’habilitation des communautés et des secteurs concernés par la prévention des mutilations génitales féminines et mariages précoces cette la commune. C’était dans l’enceinte de l’école primaire de Kipé, en présence des partenaires, des parents d’élèves, des élèves et du corps enseignant.

En procédant à la remise de ces supports socioéducatifs, la présidente de la Fonbale a tenu à égrener la liste de quelques réalisations à l’actif de son ONG depuis le démarrage de la mise en œuvre du projet en décembre dernier. Notamment la formation de 25 leaders sectoriels sur les MGF/E suivie d’un plaidoyer, la formation de 29 pères éducateurs dans les établissements, de 14 agents de santé de différentes structures sanitaires formés et outillés, 17 acteurs de sécurité et de justice formés et outillés, 20 leaders religieux informés et formés, 18 groupements formés et outillés en animation communautaire, de 120 séances de sensibilisation réalisées dans les écoles, de 240 causeries éducatives réalisées dans les ménages et l’identification de plus de 400 filles non excisées identifiées, dont 200 entre 15 et 20 ans non mariées.

 A en croire Binta Ann, ce projet prévoit également les déclarations publiques d’abandon dans les zones cibles, les déclarations médiatiques des religieux sur la question des mutilations de génitales féminines et l’organisation d’un camp d’initiation des filles non excisées qui ont été identifiées.

 2(1)Représentant la ministre de l’Action sociale, la directrice nationale de la promotion féminine s’est félicitée de tout le combat que mène la Fonbale sur le terrain, en vue de rendre effectif l’abandon de cette pratique qui n’a aucun effet bénéfique sur les femmes.

Mme Marie Touré a par ailleurs invité les parents à plus de responsabilité en refusant de faire subir cette épreuve par leurs enfants. Aussi, elle a intimé aux jeunes garçons de renier comme épouse toute femme ayant connu l’excision.

De son côté, le représentant du Fonds des Nations-Unies pour l’Enfance (UNICEF), M. Hady Camara a réitéré l’engagement de son institution à accompagner la Fonbale dans l’atteinte des objectifs qu’elle s’assigne pour la noble cause de cette frange de la société dont la santé reste fortement menacée par l’application de ces pratiques ancestrales.

Pour sa part, M. Issiaga Bangoura  de la DCE a promis la bonne gestion du don avant de formuler le souhait de voir s’étendre sur d’autres écoles de la capitale, ce projet. C’est par l’implantation d’un panneau à l’entrée de l’école que la cérémonie a pris  fin.

Mady Bangoura, pour VisionGuinee.Info

00224 664 29 48 51/mady.bangoura@visionguinee.info




Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info