Ecobank
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
AGC
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
Accueil » Politique » Un opposant extraparlementaire à propos du dialogue : ‘’ce qui nous a choqués…’’

Un opposant extraparlementaire à propos du dialogue : ‘’ce qui nous a choqués…’’

Le coordinateur par intérim de l’opposition extraparlementaire ne prend pas part aux négociations entre la mouvance et l’opposition. Pourtant, à l’ouverture du dialogue, Mohamed Lamine Kaba avait répondu présent au Palais du peuple. A sa grande surprise, il lui a été notifié que son camp politique ne peut accéder à la salle des actes, faute d’une invitation du ministre de la Justice qui préside le cadre du dialogue.

Mohamed Lamine Kaba

Mohamed Lamine Kaba

Toutefois, le président des Forces intègres pour la démocratie et la liberté (Fidel) espère un dénouement heureux de la crise politique que traverse la Guinée. ‘’J’ai l’impression qu’il y a une volonté de l’Exécutif qui commence à s’exprimer. Cela n’a pas été étalé sur place publique mais j’ai de l’espoir‘’, a dit Mohamed Lamine Kaba de passage sur la radio Djigui Fm,

Malheureusement, indique-t-il, ‘’ce qui nous a choqués dans ce dialogue, c’est que dans l’ordre du jour établi, l’aspect humanitaire n’a pas été abordé’’, autrement dit, ‘’l’indemnisation des victimes, la mise en place d’une commission d’enquête permettant de traduire les bourreaux en justice‘’, déplore le président du parti Fidel.

Sur la question de l’organisation des communales avant la présidentielle, l’une des pommes de discorde entre la mouvance et l’opposition, Mohamed Lamine Kaba pense avoir son mot à dire : ‘’Il faut reconnaître une chose, ceux qui disent que l’organisation des élections communales n’est mentionnée nulle part dans la loi, je crois que c’est archi-faux. On a parfois l’impression que nous avons deux constitutions, celle de la mouvance et de l’opposition alors que ce n’est pas le cas’’, assure-t-il.

Et de poursuivre : ‘’Rien ne justifie le retard que nous sommes en train de vivre actuellement‘’ dans l’organisation des élections communales.

A preuve, argue l’opposant extraparlementaire, ‘’on a vu le Libéria malgré Ebola organiser des élections. L’Exécutif ne voulait pas. Mais finalement ils sont partis devant les tribunaux, la justice à trancher en disant qu’il faut respecter la loi en organisant les élections sachant bien qu’Ebola est là’’.

Djiwo Barry, pour VisionGuinee.Info

00224 621 85 28 75/djiwo.barry@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. L’opposition extra parlmentaire na qua soit se raliée derière la mouvance ou deriere lopposition parlementaire. mai pour linstant elle na pa le poids ki poura le mettre sur une meme assise ke la mouvance ni a lopositio

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info