Accueil » Politique » Jean Marie Doré dézingue à nouveau l’opposition

Jean Marie Doré dézingue à nouveau l’opposition

Récemment, la Commission électorale nationale indépendante, acculée par l’opposition, a fait cession en laissant le soin et la responsabilité à celle-ci de proposer une date pour la tenue des communales. Unanimement, les opposants ont proposé  le 30 août prochain.

Jean marie doreInterrogé par VisionGuinee sur l’éventuelle possibilité de tenir ce délai, le doyen de la classe politique, Jean Marie Doré qualifie la démarche de passion. Et de surcroit, de passion aveugle. Parce que de l’avis de l’ancien Premier ministre honorable ceci tient à la position éminente du président de la République.

‘‘Si on s’était mis dans la voie d’organiser ces élections depuis le départ, on ne serait pas en train d’ergoter sur l’ordre des élections maintenant. C’est en 2009 et 2010 qu’il fallait décider ce qu’on devait faire. Mais on n’a pas voulu. Et on tourne en rond’’, fustige l’honorable Doré.

A la question de savoir si ces électorales locales peuvent-elles précéder la présidentielle déjà annoncée pour le 11 octobre. Notre interlocuteur ne trouve pas impossible d’aller à ces consultations même si l’on est à moins de 100 jours seulement de la date du 11 octobre retenue pour l’échéance présidentielle.

‘‘Je ne vois pas comment on peut organiser les élections communales maintenant là, et aller à la présidentielle en octobre. Je ne dis pas que c’est impossible. Mais c’est lourd et ça évacue la transparence’’, révèle Jean Marie Doré.

‘‘Or, nous voulons des élections transparentes, et non des élections hâtives qui faciliteraient ce qu’on veut répudier, précise-t-il.

‘‘En conclusion donc, je dis non, puisqu’on connait désormais la date de la présidentielle. La politique est l’art. Nous sommes devant un mur. Il faut l’escalader pour continuer notre chemin. Alors, si en sautant on n’y arrive pas, on prend une échelle. Mais si on ne veut pas prendre ce chemin, on perd son temps à crier au pied du mur. Et on devient pèlerin auprès du mur des lamentations à Jérusalem. Ce n’est pas la question’’.

Mady Bangoura, pour VisionGuinee.Info

00224 664 29 48 51/mady.bangoura@visionguinee. info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

3 comments

  1. Ce vieux est un exemple a suivre, on dois aller a son ecole sans demagogie. Si nous jeunes, nous comprenons ce que sait que la politique, je crois bien, nous n’accepterions pas mourrir pour la politique, c’est parce que nous sommes des aveugles en politique que nous le fesons. dans les medias, vous entendez des gens recontés des sujets qu’ils ne maitrisesnt meme pas, parcqu’ils ont entendus un leader le dire. Nous nous oublions nous meme en faisant la politique et ceux pour qui nous nous battons ne s’oublies jamais.

    • J’ai toujours admire’ ce grand Monsieur car il voit tres loin.On comprend maintenant les problemes que tu avais sur les epaules pendant la transition.

  2. Vous méritez votre place de Doyen de la Politique guinéenne. Que Dieu vous garde longtemps parmi nous!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info