Accueil » Politique » Inculpation de Dadis Camara : le gouvernement s’abstient de tout commentaire

Inculpation de Dadis Camara : le gouvernement s’abstient de tout commentaire

J’ai toujours lutté contre l’impunité mais je suis contre l’instrumentalisation de la justice à des fins politiques. Et c’est ce qui arrive malheureusement depuis que Dadis a décidé de s’engager en politique, il a décidé de nouer une alliance avec l‘UFDG, les choses se sont accélérées curieusement’’, a déclaré Cellou Dalein Diallo sur RFI au lendemain de l’inculpation de Dadis Camara dans le massacre du 28 septembre.

dadis-camaraLe chef de file de l’opposition, toujours sur la « radio mondiale », que les juges d’instruction qui ont auditionné Dadis Camara, mercredi à Ouagadougou, ont été dépêchés par les autorités guinéennes avec pour mission l’inculper. Ce qui, selon lui, donne l’impression que la justice est ‘’instrumentalisée aujourd’hui à des fins politiques’’.

Sur la même antenne, Damantang Albert Camara, le porte-parole du gouvernement a indiqué ne pas vouloir polémiquer sur le dossier du 28 septembre. Il assure que les autorités veulent laisser la justice faire son travail. ‘’C’est pour éviter ce genre de polémiques et de commentaires régulièrement faits par certaines personnes que le gouvernement, depuis maintenant 3 ou 4 ans, s’abstient de commenter les actions de la justice et ses décisions. Nous avons pour objectif de laisser la justice faire son travail en toute sérénité et en toute indépendance’’, a commenté le ministre de l’Enseignement technique et de la formation professionnelle.

Dans cette affaire [du 28 septembre] comme dans toutes celles qui l’ont précédée et celles qui viendront, affirme le porte-parole du gouvernement, ‘’on n’a pas l’intention de commenter ce genre d’actions’’, précisant au passage qu’il n’y aucune interférence de l’Exécutif dans les affaires judiciaires.

‘’Nous sommes formelle là-dessus. ‘’La justice travaille en toute indépendance. Maître Cheick Sako a entrepris des reformes qui n’auraient pas été imaginables il y a encore seulement quelques mois’’. Et tous les jours qui passent, souligne le ministre Damantang, ‘’la justice guinéenne tend à prouver qu’elle s’affranchie de toutes les influences aussi bien politiques que médiatiques’’.

Ciré BALDE, pour VisionGuinee.Info

00224 664 93 14 04/cire.balde@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. C’est malheureux quand un gouvernement moisie de la tête au pied, regarder se ministre qui ne cess de mentir. Pourtant c’est le président et sa suite qui téléguide la  »injustice » guinéenne. Pôrèèèèèèèèèè

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info