Accueil » Libre opinion » Le coup de grisou de Cellou Dalein Diallo dans la réserve d’Alpha Condé

Le coup de grisou de Cellou Dalein Diallo dans la réserve d’Alpha Condé

Ce n’est pas un simple coup de boutoir que Cellou Dalein vient d’asséner au RPG Arc-en-ciel et à son Chef. C’est un coup de grisou qui risque de faire exploser toute la prétendue réserve électorale de la mouvance présidentielle.

Lamarana Petty Diallo

Lamarana Petty Diallo

Dans ce conglomérat de partis politiques, ils sont nombreux à se dire qu’heureusement Dalein n’en fait pas souvent. Sinon, nous serions déjà KO. Leurs réactions, les unes aussi décousues que les autres et dénudées d’arguments solides sont l’expression du tournis qui les a saisis à l’annonce surprise de la rencontre Cellou-Dadis et du projet d’alliance entre l’Ufdg et les Forces Patriotiques pour la Démocratie et le Développement (FPDD).

Depuis que n’avons-nous entendu ? « C’est une alliance contre nature, la politique n’exclue pas la morale, c’est un non-évènement, Dalein m’a déçu, on ne pactise pas avec le diable, etc. ».

Surprise pour surprise, le RPG vient d’en avoir une et semble toujours ne pas s’en remettre. Les solutions qu’il envisage relèvent plus du désarroi, de la panique et de la stupéfaction. Il n’en revient pas d’être pris de court par un  Cellou Dalein qualifié à tout bout de champ, de « nain  politique ». Une insulte qu’il partage  avec les autres leaders de l’opposition. Le fait de vouloir réduire  l’influence de Dadis à un « sous-groupe ethnique », les Guerzés est sûrement la preuve la plus flagrante de la panique qui s’est emparée du parti au pouvoir.

En tout état de cause, se précipiter d’inculquer Moussa Dadis Camara est une gageure politique. Un acte hasardeux dont la méthode relève d’un amateurisme ahurissant.

Inculper Dadis ne pose problème qu’à la majorité présidentielle qui se retrouve à faire du politique spectacle. L’intéressé ne demandait que cela. C’est une opportunité de libérer la parole qui s’offre à lui. Ne le réclame-t-il pas à cor et à cri depuis près 6 ans ?

Il a suffi d’une annonce, celle de l’alliance entre son parti politique et l’ufdg pour que la Guinée ait une justice prompte à agir. Durant des années, le gouvernement  s’est montré sourd et indifférent aux appels des victimes du 28 septembre 2009, aux organisations des droits de l’homme et au principal suspect qu’était Dadis.

 Cette inculpation qui ressemble à un réveil subit apparait comme une punition. Elle laisse présager que Dadis était utile au pouvoir actuel tant qu’il se contentait de se recroqueviller dans son coin en observant un mutisme total. Tout semble prouver que sa neutralité, du moins son attentisme face à ce qui se passait en Guinée, arrangeait le pouvoir. En ce moment, les appels des victimes ne dérangeaient point. Quel paradoxe !

Pour quelles raisons l’occasion donnée à Moussa Dadis de s’exprimer agiterait tant le parti au pouvoir. Un parti qui s’éveille à la prière dans des zones qu’il a martyrisées des années durant. Un pouvoir qui parle et tente d’activer le processus de réconciliation nationale qu’il a volontairement enterré. Sinon, pourquoi n’avoir reconduit le ministère qui s’en chargeait sous la transition ?

L’échec des différentes tentatives de soudoyer « le petit capitaine », la déroute des multiples émissaires au Burkina justifie, plus que toute volonté de justice, l’inculpation spectaculaire de Dadis. A première vue une autre erreur, un autre faux-pas, une stratégie mal ficelée qui risque de se révéler non pas comme une solution mais un piège.

En effet, soixante-douze heures ont suffi pour inculper Moussa Dadis Camara. A croire qu’entre septembre 2009 et  juillet 20015, le Burkina-Faso qui serait à des années lumières se serait miraculeusement rapproché de la Guinée. Qu’auparavant, il fallait une fusée pour se rendre à Ouaga et, depuis le rapprochement UFDG-FPDD, une simple jeep suffirait à relier cette distance jusque-là inabordable.

De ces observations découlent plusieurs questions. Au-delà de l’instrumentalisation des évènements macabres du 28 septembre 2009 par une inculpation plus que douteuse, le pouvoir guinéen, voudra-t-il réellement que Dadis parle. Que justice soit rendue aux victimes et à leurs  familles ?

A mon avis, beaucoup de choses ont été dites sur l’inculpation de l’ancien putschiste. Là-dessus, les articles et parmi des meilleurs circulent sur le web. Dorénavant,  les regards devraient porter sur d’autres aspects.

 Le risque n’est pas négligeable que l’affaire Dadis ne serve à autre chose qu’à faire la justice sur ce qui s’est passé au stade du 28 septembre.

 Les observateurs ou analystes politiques et les médias devraient analyser les conséquences de la décision des magistrats guinéens avec des loupes plus avisées. Qui peut croire que l’inculpation en chaîne, à quelques mois d’élections annoncées, de dizaines de hauts gradés de l’armée, de la police, de la gendarmerie, ne servirait pas à d’autres fins qu’à rétablir la vérité ? Des journaux étrangers, des responsables d’institutions internationales, commencent déjà à agiter l’épouvantail de « moments incertains,  de risques accrus en ces moments sensibles…» de la candidature de Dadis et de son inculpation.

Qui connaît la méthode du Rpg devrait être très attentif et méfiant. Un autre complot ne risque-t-il pas de surgir de l’imagination de certaines têtes pensantes du parti au pouvoir pour stopper l’élan de la future alliance ?

L’épouvantail du retour de Dadis, même pour être jugé en Guinée, ne servirait- il pas d’alibi pour repousser l’élection présidentielle aux calendes grecques ? Histoire de se repositionner en Guinée-Forestière et de taire une fois pour toutes  la question des élections communales.

Il ne serait pas surprenant que cette inculpation ne serve de tremplin pour présenter l’Ufdg et son président comme des partisans de l’impunité. Les faire apparaître aux yeux de l’opinion internationale comme des obstructeurs de la justice pour reprendre du poil de la bête n’est pas à exclure.

Autant dire que l’Ufdg ne devrait pas se satisfaire de l’alliance annoncée avec le FDPP. Le parti doit rester sur ses gardes même s’il est difficilement concevable que la Guinée-Forestière se départit de « son héros ». Il n’est pas non plus inutile que la discrétion soit de mise pour la suite comme l’a déjà suggéré un de ses responsables.

Pour ce faire, la bonne communication devrait prévaloir à certaines prises de paroles qu’on voit par-ci par-là. Autant dire qu’il faudrait éviter de vouloir  défendre Dadis qui peut le faire lui-même et prendre garde à certaines questions- pièges. Faire  la part du politique à celle du communiquant devrait continuer d’être  une ligne directrice.

Le président et les instances du parti, les seuls acteurs de cette initiative d’alliance faire, devraient également continuer d’être les uniques sources d’information.

En continuant de la sorte, l’arc-en-ciel risque, comme il est de la loi de la nature, de sombrer dans  les nuages et disparaître de la Forêt.

Dès lors, Moussa Dadis Camara, que nous avons combattu quand il a dévié de sa ligne politique, aura droit à une justice juste et non à une justice spectacle. L’occasion lui sera alors donnée d’avoir à côté ou en face ses partisans et ses bourreaux.

N’est-ce pas la meilleure manière de rendre justice ?

Lamarana-Petty DIALLO, lamaranapetty@yahoo.fr

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. Excellente analyse.Mais il faut prévoir le rebondissement de rpg (AC) sur cette alliance.Car la pilule est amer à avaler au sein du parti rpg qui est prêt à tout pour se maintenir au pouvoir avec l’aide de la France en particulier.Enfin,la dernière carte à jouer par l’opposition est le nettoyage au complet le fichier électoral avant les élections présidentielles…Et le tour est joué:1 coup ko dès le premier tour.Arroseur-arrosé comme retour de l’ascenseur envers AC.A banna.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info