Accueil » Société » Examen d’entrée en 7ème année: voici ce qui a été dit aux candidats au lycée Kipé

Examen d’entrée en 7ème année: voici ce qui a été dit aux candidats au lycée Kipé

Les premières épreuves de l’examen d’entré en 7ème année ont été lancées lundi à 9h dans l’enceinte du lycée Kipé, l’un des centres retenus dans la capitale. C’est Mohamed Condé, secrétaire général du ministère de la communication qui a procédé au lancement des épreuves.

elevesAu total, 20.915 candidats planchent sur les premiers sujets dans la commune de Ratoma. ’Vous avez étudié jour et nuit durant cette année spéciale. Ensemble nous avons terminé l’année et il n’y a eu aucun cas d’Ebola dans les écoles’’, a dit Mme Camara Aissata Traoré, conseillère du ministre de l’Enseignement pré-universitaires, aux candidats à qui elle prodigue des conseils pour affronter les épreuves : ‘’Je vous demande de ne pas copier. On ne vous donnera pas ce que vous n’avez pas étudié en classe. Ne pensez pas que l’autre a mieux fait que vous. N’écrivez que ce que vous connaissez’’.

Pour Mohamed Condé, secrétaire général du ministère de la communication, la sérénité est palpable dans tous les centres d’examen. ‘’Aujourd’hui grâce à Dieu, nous lançons la première épreuve de cet examen. Je constate qu’il y a partout la sérénité et l’engagement des encadreurs et des candidats’’, souligne-t-il.

Aux dires Ibrahima Fofana, directeur communal de l’éducation de Ratoma, le sujet de la Rédaction lancé lundi matin est à la portée de tous les candidats qui ont assimilé les cours qu’ils ont reçus en classe.

De nouvelles mesures ont été prises par les autorités pour crédibiliser davantage les évaluations. Confirmation avec Soundou Camara, président de la coordination des Associations parents d’élèves : ‘’Il y a un réel engouement et un dévouement au niveau des candidats qui ont été sensibilisés par rapport à l’interdiction de détention des téléphones portables dans les salles. Cela pour éviter toute communication avec l’extérieur quand ils seront dans les salles en pleine épreuve’’

L’autre dispositif mis en place par les autorités vise à éviter la propagation de l’épidémie d’Ebola dans les écoles. ‘’Dès qu’un candidat se sent mal, on l’envoie à l’infirmerie pour l’examiner. S’il a besoin de repos, on le garde un peu à défaut on appelle le centre de santé le plus proche’’, détaille la conseillère du ministre de l’Enseignement pré-universitaire.

Boussouriou Doumba, pour Vision Guinee.Info

00224 666 905 416/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info