Guinee Games
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
GAC
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
Accueil » Politique » Blocage politique : le gouvernement répond à l’opposition et contre-attaque

Blocage politique : le gouvernement répond à l’opposition et contre-attaque

Lors d’une réunion tenue lundi à Conakry, l’opposition a déclaré que le dialogue politique ouvert en juin dernier a échoué. Le député Aboubacar Sylla, porte-parole des opposants, a indiqué à la presse que ce dialogue n’était qu’une opération de communication destinée à présenter le gouvernement et sa mouvance politique comme des entités ouvertes à la concertation alors qu’il n’en est absolument rien.

Damantang Albert CamaraVendredi, le porte-parole du gouvernement a répondu aux critiques de l’opposition : ‘’Les opposants accusent le gouvernement de faire capoter le dialogue et la communauté internationale de n’avoir pas su rendre compte du dialogue’’, constate le ministre Damantang Albert Camara, qui pense que cette attitude de l’opposition vise à faire croire que ‘’d’un côté tous les gens sont biens et que de l’autre tous les gens sont mauvais et un peu dépassé’’.

‘’Il faut qu’on soit un peu plus matures dans notre gestion de la chose publique et du débat politique en Guinée. Il n’y a pas d’un côté l’opposition où tout le monde est compétent, intelligent et tous ayant de une bonne foi. Et de l’autre côté, le gouvernement, la CENI, la communauté internationale et la mouvance présidentielle où tout le monde est malhonnête, méchant, incompétent et de mauvaise foi. ça c’est pas vrai’’, rétorque-t-il.

Dans une crise politique, mentionne le ministre Damantang Albert Camara, ‘’il faut qu’on prenne la peine de réfléchir aux efforts pour arriver à un minimum de consensus. Voyons ce qui est possible car les seules contraintes aujourd’hui sont celles de la loi. Cette même loi que l’opposition cherche à pouvoir respecter et que le gouvernement veut aussi qu’elle soit respectée’’.

L’objectif final du dialogue pour les uns et les autres, affirme le porte-parole du gouvernement, est d’aller à des élections avec moins d’influence possible des pouvoirs publics ou des personnes qui sont réputées être proches du pouvoir. ‘’Sur cette voie, on y arrivera et ce n’est pas les manifestations qui nous le permettront’’, se répète-t-il.

Sidy BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 628 32 85 65/sidy.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

2 comments

  1. saa koumba mansaré

    Toute Crise Peut Finir Si Les Parties En Facent Se Comprennent. Surtout Dans Une Crise Politique Si Les Protagonistes Ne S’entendent Pas, C’est Le Peuple Qui En Patit. Donc Que Ces Gens Nous Collent La Paix.

  2. cette opposition ce ST des bande de fossoyeur ki ne mérite par d’être respecté mais plutôt d’être chicote.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info