Guinee Games
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
GAC
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
Accueil » Politique » Menace de reprise des manifestations : la mouvance présidentielle lance un appel à l’opposition

Menace de reprise des manifestations : la mouvance présidentielle lance un appel à l’opposition

Face à l’impasse politique que traverse la Guinée, l’opposition menace de reprendre les manifestations de rue très prochainement. Une menace prise au sérieux par la mouvance présidentielle qui n’a pas tardé à réagir, estimant que la rue n’a jamais rien réglé.

Manifestations-ConakryLe secrétaire permanent du Rpg Arc-en-ciel affirme que la vertu du dialogue est reconnue dans les démocraties du monde entier. Avec les manifestations de rue, indique Saramady Touré, “une victime: un blessé ou un mort est de trop. C’est pourquoi, j’invite l’opposition à reconsidérer sa position. Car la rue n’a jamais rien réglé, ça ne peut régler les questions. C’est par le dialogue que nous pouvons aboutir à des solutions’’.

Et de poursuivre : “Quand on va dans la rue, une victime innocente va être attaquée, détruire son bien ou sa personne physique et après on va encore s’asseoir autour du dialogue et on va dire qu’on se donne la main. A quoi ça a servi finalement cette manifestation?’’

Suite à la menace de l’opposition de battre le pavé, l’ambassadeur de la Guinée au Canada lance un appel pressant à celle-ci pour qu’elle privilégie le dialogue à la place de la rue. “Je demande à chacun de se ressaisir. Nous sommes à la veille d’une importante élection qui est l’institution suprême de notre pays. La Guinée va être sous le fait de l’actualité un peu partout. L’image que nous donnerons à la Guinée, c’est celle-là qui sera retenue”.

Aux opposants, rappelle Saramady Touré, “ne pensez pas que quand on fait la violence, c’est contre un président de la République ou un gouvernement. Quand on donne une mauvaise image de la Guinée, nous en pâtissons tous’’. Malgré que le dialogue soit en panne, il dit être optimiste quant à un dénouement heureux de la crise.

La raison? “Quand je suis allé voir la direction du parti de l’UFDG, j’avais le sentiment que ça allait bouger et je le suis encore. Après notre entretien, Aliou Condé m’a introduit dans le bureau du président de l’UFDG Elhadj Cellou Dalein Diallo qui nous a dit : ‘écoutez, on ne peut pas avoir de bons cadres des deux cotés et qu’on ne s’entende pas’. Et là, je pense qu’il a raison’’, conclut le diplomate guinéen.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 905 416/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

3 comments

  1. excellence saramady pardons laissez ces Bullard manifesté certainement ils trouveront la solution dans la rue.

  2. comme Le president Alpha Con, ne veut pas le bonheur du pays. je Pris Dieu pour qu’il sera renversé par un coup d’etat. amen!!!!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info