Ecobank
AfrikaTech
AGC
Senacip
Accueil » Politique » Faya Millimouno : ‘’Moi président de la République’’

Faya Millimouno : ‘’Moi président de la République’’

Faya new picLe candidat du Bloc libéral promet des reformes au niveau de l’administration mais aussi au niveau du secteur éducatif et sanitaire en Guinée. En début de semaine sur une radio locale, Faya Millimouno n’a cessé de lancer des flèches envers le régime actuel tout en promettant des reformes approfondies s’il est élu à la tête du pays.

‘’Nous ne venons pas simplement pour remplacer Alpha Condé. De toutes les façons, ce système ne correspond pas aux ambitions du peuple de Guinée. Donc il y a des reformes constitutionnelles qui seront engagées’’, a annoncé le candidat du bloc libéral.

Décentralisation

‘’Nous parlons de la décentralisation dans notre pays depuis des décennies. Mais en réalité elle n’existe pas. Aujourd’hui les maires ou les sous-préfets ont le droit de vie ou de mort sur la souveraineté du peuple qui est représenté par les élus locaux’’, dénonce Faya Millimono.

Et de promettre en ces termes: ‘’Nous allons démanteler ce système d’abord en renforçant le pouvoir au niveau de la base et enlever davantage du pouvoir au niveau du sommet pour la base. Aujourd’hui nous avons un gouvernement tellement bateau que les questions  essentielles qui conservent l’avenir de la Guinée ne sont pas abordées avec sérieux’’.

Sous la gouvernance de Faya Millimouno, poursuit-il, ‘’nous n’aurons pas plus de 20 ministres dans notre pays et avec ces 20 ministres. Et cette personne qui sera nommée au poste du ministre devra passer devant une commission de l’assemblée nationale. Ça sera une manière de renforcer le rôle de contrôle de l’action gouvernementale. Les élus du peuple auront la possibilité de vérifier sa compétence, son expérience mais aussi de s’assurer que c’est un homme intègre. Car nous avons trop recyclé des gens qui nous ont fait mal hier en s’emparent de ce qui a été destiné aux plus pauvres’’.

Pas de premier ministre, chef de gouvernement

Sous notre règne, promet Faya Millimouno, ‘’nous allons sortir de la confusion avec un premier ministre chef du gouvernement. Car en réalité, il n’y a pas de premier ministre chef du gouvernement. Nous opterons pour un président avec un vice-président qui sera là pour le remplacer en cas de problème. Cela va donner une certaine stabilité à notre pays et nous sortir de ce cycle infernal d’élections après élections’’.

Faire la promotion des ressources humaines

Pour un 2ème volet, on va faire la promotion de ressources humaines. Contrairement   à  ce qu’on nous dit en Guinée, on chante beaucoup le scandale géologique. C’est vrai nous avons beaucoup de diamant, de l’or, du fer…mais l’homme demeure la ressource principale de tout un pays. Donc son éducation est importante’’.

Aujourd’hui, dénonce Faya Millimouno, ‘’nous avons à peine 11% du budget de l’Etat affecté à l’éducation nationale’’. Avec la gouvernance du BL, assure-t-il, ‘’il y aura au moins 30% de notre budget. Les pays qui sont en avance aujourd’hui, ce sont des pays qui ont maitrisé le savoir, la technique, la technologie pour que nos enfants aient la possibilité de compatir avec d’autres enfants. Comme nous vivons dans un village global, il faut qu’on prenne au sérieux l’éducation de nos enfants’’.

Aujourd’hui, poursuit-il, ‘’nous avons à peine 3% du budget qui est affecté à la santé. Avec nous ça sera au moins 15%. Dans les deux domaines à savoir l’éducation et la santé, cela permettra non seulement les infrastructures pour augmenter l’accès du soin de la santé, l’accès à l’éducation avec des meilleures formations’’.

Après 56 ans, regrette le président du BL, ‘’il y a beaucoup de choses qui restent à faire. Il y a de problème d’infrastructures et d’énergie’’. Aujourd’hui, dira-t-il, ‘’nous avons un risque que Kaleta finisse par être Garafiri. Ce dernier a été bâclé pour de raisons électoralistes de la même façon qu’on est entrain de bâcler aujourd’hui le barrage de Kaleta’’.

‘’Il y a même de se poser la question à savoir si c’est le courant qui vient de Kaleta ou des nombreux groupes qui sont un peu partout de la ville de Conakry’’, ajoute-t-il. Pour Faya Millimouno, ‘’la première source d’énergie que nous avons en Guinée c’est le charbon de bois. C’est ce qui fait que nous n’avons pas de foret aujourd’hui. La coupe du bois de façon sauvage et l’agriculture extensive continuent à se pratiquer. Tout cela constitue un problème pour notre environnement. C’est pourquoi il faut un programme rigoureux d’énergie autre que le charbon de bois’’.

Favoriser l’investissement

Pour le 3ème volet, décline le candidat du BL, ‘’on prône la création d’emploi. C’est pourquoi, on va créer de conditions favorables aux investissements. Car on ne développe pas l’économie en faisant de discours. Il faut que la gouvernance assainie, efficace, qu’on lutte contre la corruption, qu’il y ait la loi, la sécurité et d’éviter que le dialogue se transforme par de mouvements de rues’’.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.info

00224 666 905 416/boussouriou.bah@visionguinee.info




2 comments

  1. Voici l’homme qu’il faut pour la guinee,Docteur Faya L Millimouno;un seul peuple un seul choix le BL

  2. Bien dit Docteur.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info