Tutorys
Unicef
AGC
IIC
Accueil » Interview » Entretien avec Fadi Wazni, chef d’entreprise et diplomate chevronné

Entretien avec Fadi Wazni, chef d’entreprise et diplomate chevronné

fadi-wazni Chef d’entreprise et diplomate, Fadi Wazni a ouvert ses portes à nos confrères d’Africaguinee.com. Cet acteur devenu, au fil du temps, incontournable dans le secteur minier en Guinée, parle de son arrivée en Guinée, son parcours, l’impact de ses entreprises, qui emploient de milliers de personnes, sur l’économie nationale ainsi que de ses relations avec le président Alpha Condé. Lisez !

Africa Guinée: Fadi Wazni bonjour !

Fadi Wazni : Bonjour Monsieur Souaré !

On entend de plus en plus parler de vous et de votre projet bauxitique, la SMB. Pouvez-vous nous en dire quelques mots ?

Je suis arrivé en Guinée il y a plus de vingt ans. Je me suis rapidement intéressé aux services logistiques à pourvoir aux sociétés industrielles, minières, et pétrolières. Fort d’un certain nombre de compétences dans l’organisation, j’ai réuni autour de moi une équipe de jeunes guinéens motivés et compétents pour créer United Mining Supplied (UMS). Nous avons alors connu une forte expansion compte tenu de l’absence de ce genre d’offres de services en Guinée. Par la suite, la situation socio-politique nous a conduits à nous intéresser directement à l’activité minière.

En 2006, j’ai fondé Alliance Mining Commodities (AMC) pour l’exploration et le développement miniers, notamment dans la bauxite. Malheureusement, ce ne fut pas le succès escompté tant les obstacles pour lever les financements nécessaires à ce type de projet minier. Nous avons pu tout de même attirer un certain nombre d’investisseurs australiens pour compléter et obtenir une concession, mais nos efforts pour démarrer la production sont restés vains. Aussi, nous avons tiré les leçons de cette première expérience minière.

Nous nous sommes concentrés sur la résolution des problèmes de logistiques en amont de la recherche de ressources bauxitiques. Ce fut le pari gagnant de la SMB. Se concentrer à construire des infrastructures permettant l’évacuation de la bauxite sachant que la Guinée est extrêmement riche en bauxite ne seront pas difficiles à trouver. Pour les profanes, nous surgissons sur la scène de l’exploitation minière de manière inattendue. Pour les professionnels, la chambre des mines, le Ministère des mines, la SOGUIPAMI, les sociétés spécialisées dans les études minières, nous sommes des vieux de la vieille ;

  • Nos activités de logistiques minières ont commencé il y a 21 ans ;
  • Nos activités minières ont commencé en 2006, il y a 10 ans.

AG : Le Ministère des Mines annonce une exportation de 15 millions de tonnes de bauxite par la SMB en 2016. Est-ce que vous confirmez ce chiffre ? Quel est le secret pour exporter une telle quantité avec un an d’existence ?

Je confirme l’exportation de 15 millions de tonnes de bauxite par la SMB en 2016. Ceci a été rendu possible par trois facteurs.

  1. La mise en commun dans la SMB de moyens humains et financiers considérables de trois sociétés d’un niveau exceptionnel :

a. Weiqiao, leader mondial de la production d’aluminium, cotée à la bourse de Hong-Kong avec un chiffre d’affaires de 45 milliards de dollars et 160 mille employés.

b. Winning Group de Singapour, leader du transport maritime en Asie du sud-est (transporte 90% de la bauxite vers la Chine), et opérant plus de 100 navires CAPE-SIZE.

c. United Mining Supply, leader dans la logistique minière dans toute la sous-région, aux normes internationales (ISO 9001).

2. La confiance établie entre les actionnaires qui a permis des prises de décisions extrêmement rapide.

3. L’investissement en fonds propres sans recours à l’emprunt.

AG : Quel est l’impact du projet sur l’économie guinéenne ?

Compte tenu de la célérité avec laquelle nous construisons ce projet, nous avons jugé opportun de renoncer aux avantages douaniers et fiscaux dévolus aux développements miniers. En effet, la SMB ne bénéficie d’aucune exonération fiscale ou douanière. En 2016, les contributions directes de la SMB au trésor public, comprenant la taxe minière, la taxe à l’exportation, les taxes superficiaires, la contribution communautaire, les droits de douane, les taxes sur les produits pétroliers, et autres contributions, représentent avant l’impôt sur les sociétés, représentent 85 millions de dollars.

  • L’investissement constaté à date est de l’ordre de 500 millions de dollars;
  • Le nombre de PME-PMI sous-traitantes s’élève à 162 ;
  • Le nombre d’emplois directs en phase de construction atteindra 5 mille personnes pour l’ensemble du consortium en 2017 ;

Selon le FMI, l’impact de la SMB sur l’économie nationale a été de plus 2% du PIB, l’amenant au delà de 5% (5,2%) contre les 3% espérés. Avec le doublement de notre production en 2017, nous espérons donner un plus grand coup de fouet à la croissance nationale.

port-smbAG : On a lu, ça et là, des nouvelles sur des conflits sociaux et communautaires autour du projet de la SMB. Qu’en est-il exactement ?

Tous les projets miniers dans le monde connaissent les mêmes défis. Parmi ceux-ci, le défi communautaire et social est toujours le plus délicat.

Arrivant dans une zone enclavée avec des moyens techniques et financiers considérables, le projet suscite beaucoup d’attentes de la part des populations. Il nous appartient de répondre de la manière la plus appropriée aux espoirs que nous faisons naître. Pour ce faire, nous devons veiller à engager un dialogue permanent avec les communautés, à privilégier le développement et l’emploi local, et surtout à veiller à l’amélioration des conditions de vie des populations avoisinantes. Il y a des règles strictes en matière de respect des normes environnementales et sociales que tout projet se doit d’appliquer.

J’ai la ferme volonté de mener la SMB à dépasser les exigences de ces normes. J’ajoute que j’ai le privilège d’être personnellement proche des populations locales. Ce qui permet un contact direct entre les communautés et les plus hautes autorités de la SMB.

A.G : On entend souvent dire que Fadi Wazni bénéficie d’une certaine manière de la largesse des autorités guinéennes. Etes-vous vraiment un proche du Président Alpha Condé ?

En matière minière, deux formes d’avantages sont recherchées :

  • Des conditions économiques, c’est à dire fiscales et douanières, favorables.
  • Des gisements riches.

Dans le cas de la SMB, nous n’avons négocié aucune convention avec l’Etat pour l’exploitation de la bauxite. Nous appliquons strictement les dispositions du code minier sans aucun avantage fiscal ou douanier supplémentaire.

Quant aux ressources minières, la SMB a démarré par une autorisation de recherche sur une zone non cadastrée et réputée stérile. En conséquence, nous pouvons vous affirmer que la SMB n’a bénéficié d’aucune largesse de la part du Gouvernement ou du Président de la République, le Professeur Alpha Condé. C’est après avoir fait la démonstration de notre capacité à exporter la bauxite dans un temps record que certaines ressources nous ont été dévolues contre l’engagement d’augmenter de manière spectaculaire nos investissements et nos exportations de bauxite.

A titre personnel, je dirige les entreprises parmi les plus importantes en Guinée, qui emploient des milliers de personnes. Je suis également impliqué dans plusieurs organisations patronales, notamment la chambre des mines de Guinée dont je suis le trésorier. Je suis le premier vice-président de la communauté libanaise. Je suis également le Consul honoraire du Royaume des Pays-Bas en Guinée. En fin, je suis membre fondateur de l’Association des investisseurs américains et internationaux.

Il est donc tout à fait normal que j’ai des interactions fréquentes avec le Gouvernement et le Premier responsable du pays, le Président de la République. C’est une situation tout à fait normale. Dans tous les pays du monde, les dirigeants des grandes entreprises travaillent étroitement avec les pouvoirs publics. Lorsque le Président Hollande se déplace, vous observerez qu’il est souvent accompagné des grands patrons français.

AG : Je vous remercie !

C’est à moi de vous dire merci !

Interview réalisée par SOUARE Mamadou Hassimiou

Pour Africaguinee.com

Tél. : (+224) 655 31 11 11




Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info