Ecobank
AfrikaTech
AGC
Tech Generation
Accueil » Politique » Le RPG Arc-en-ciel se réclame victime des manifestations de l’opposition

Le RPG Arc-en-ciel se réclame victime des manifestations de l’opposition

rpgLe secrétaire administratif du RPG Arc-en-ciel a fait le compte rendu du dialogue aux militants du parti au pouvoir. C’était à l’occasion de l’assemblée générale de cette formation politique tenue ce samedi 8 octobre à son siège à l’Aéroport dans la commune de Matoto.

‘’Tous les points contenus dans les accords du 20 août sont presque épuisés. Nous avons jugé nécessaire de reporter la date des élections locales (…). Nous aurons à faire à une seule élection, c’est-à-dire les élections communales au niveau des communes rurales et urbaines. Dans les quartiers et dans les districts, il n’y aura pas d’élection’’, annonce Lansana Komara.

Il ajoute que les conseils de quartier et de district seront recomposés au prorata des résultats obtenus par chaque parti aux élections communales.

Parlant de l’indemnisation des victimes des manifestations politiques, Lansana Komara indique qu’il s’agit des victimes des protestations relatives aux élections législatives. Toutefois, précise-t-il, ‘’on ne peut pas indemniser une victime sans être identifiée’’.

‘’Et quand nos amis d’en-face nous disent qu’ils sont victimes, nous aussi, nous disons que nous sommes victimes, le gouvernement est victime. Le débat est à ce niveau et nous allons voir en début de semaine ce qui va se passer’’, conclut le vice-président du Conseil économique et social (CES).

Aissatou DIALLO, pour VisionGuinee.Info

00224 621 82 08 53/aissatou.diallo@visionguinee.info

Abonnez vous à la newsletter de VisionGuinée pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

4 comments

  1. le voleur qui cris au voleur quel pays

  2. moi je pense que l Etat guineen ne doit a personne. si l Etat guineen s aventure a indemniser une partie et laissez l autre partie , ca va mal tourné . si il faut indemniser en guinee, il faut commencer par les victimes de la loi cadre en 1964 , ensuite les victimes de camps boiro, les victimes des evenements du 5 juillets 1985 , les victimes des evenements de janvier fevrier, 2006, 2007. les victimes de kaporo rails , les victimes du stade de 28 septembre , les victimes de l ensemble des manifestations politique en guinee de l independance a nos jours.

  3. en un mot il n aura pas d indemnisation en guinee, parceque tout les Guineens sont victimes des régimes successifs

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info