Accueil » Économie » La ruée vers le minerai de fer de Simandou éclabousse la présidence

La ruée vers le minerai de fer de Simandou éclabousse la présidence

youla-alpha Le président guinéen Alpha Condé s’était engagé à rompre avec les pratiques clientélistes de ses prédécesseurs dans l’attribution des contrats d’exploitation miniers. Des enregistrements que France 24 s’est procurés montrent qu’il n’en est rien.

France 24 est en mesure de faire de nouvelles révélations concernant la bataille titanesque pour l’attribution, en Guinée, de la concession de l’un des plus grands gisements de minerai de fer au monde. Selon des enregistrements que nous nous sommes procurés, le recours aux intermédiaires et aux commissions auquel le Président Alpha Condé entendait mettre un terme est toujours en pratique.

Soupçons de corruption

Depuis plusieurs semaines, les révélations sur des soupçons de corruption autour de juteux contrats miniers en Guinée se multiplient. À la mi-novembre, le géant minier anglo-australien Rio Tinto admet avoir payé une commission à un proche du président Alpha Condé pour obtenir gain de cause sur le gisement géant de Simandou.

Le président guinéen nie toute malversation et affirme n’avoir pas été au courant que son conseiller, le banquier français François de Combret était rémunéré par Rio Tinto. Mais selon des informations exclusives recueillies par France 24, le pouvoir guinéen était au moins au courant des initiatives de de Combret envers les groupes miniers impliqués à Simandou.

Depuis plusieurs années, Simandou est l’enjeu d’une lutte féroce entre le pouvoir, Rio Tinto et l’homme d’affaires franco-israélien Beny Steinmetz. À son arrivée à la présidence en 2010 après des décennies de dictature, Alpha Condé décide de remettre à plat le secteur minier, en révisant les contrats. En réécrivant le code minier. La bonne gouvernance est son credo, avec l’appui de l’ancien Premier ministre britannique, Tony Blair, et de George Soros, milliardaire américain et philanthrope. Il décide de frapper les esprits en retirant à BGSR, la société de Steinmetz, sa licence pour l’exploitation géante de Simandou, dont il affirme qu’elle a été obtenue frauduleusement sous la dictature.

De nouveaux rebondissements

Mais, depuis plusieurs mois, le vent tourne. Les allégations de corruption à l’encontre de l’entourage proche du président liées à de nouveaux contrats miniers se multiplient. Une enquête préliminaire du parquet national financier est ainsi en cours en France. Surtout, des enquêtes aux États-Unis mettent en lumière des pratiques selon lesquelles des sociétés auraient financé le camp présidentiel en échange de l’obtention de contrats.

En novembre 2016, nouveau rebondissement. Après la fuite d’e-mails compromettants, Rio Tinto admet avoir versé la somme 10,5 millions de dollars à François de Combret, dans le but d’obtenir des droits sur Simandou. L’accord, portant sur 700 millions de dollars, est conclu en avril 2011.

D’après les échanges d’e-mails, le 10 mai 2011, soit quelques jours après la signature de cet accord, Tom Albanese, qui est alors directeur général de Rio Tinto, Sam Walsh, le responsable de la branche minerais, et Alan Davies, responsable des opérations internationales, se mettent d’accord pour verser 10,5 millions de dollars à de Combret.

“Je sais que c’est beaucoup d’argent”, écrit Alan Davies. “Mais je souligne que le résultat que nous avons obtenu a été significativement amélioré par la contribution de François, ses services, uniques et inimitables, et sa proximité avec le président.”…Lire la suite sur France 24

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

2 comments

  1. Je crois que les supporters d’Alpha Condé serons dessus de son temps à Sékou Toureyah pendant ses deux mandats au pouvoir car il a mit les guinéens dans la misére pour remplire ses poches avec ses proches c’est dommage, je crois que meritons mieux que ce la.

  2. Soldat c est toi qui est dans la misere pas les guineens. vous allez critiquer le president alpha jusqu a la fin de son troisieme mandat. continuez a mourir de chagrin , le president alpha s en fou de vos miseres

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info