Ecobank
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
GAC
Cliquez ici pour télécharger des études de marché pour investir en Afrique
Accueil » Société » Dubreka : plusieurs habitations menacées de déguerpissement

Dubreka : plusieurs habitations menacées de déguerpissement

deguerpissement-destructionLes populations de Maboyah dans la préfecture de Dubréka dorment la peur au ventre suite à la menace de déguerpissement qui plane sur leurs têtes. Plusieurs habitations ont été marquées récemment en rouge par des agents du service de l’habitat, arguant qu’il s’agit d’une zone réservée d’Etat.

Invité lundi à s’expliquer sur les antennes de Djigui Fm, le ministre de la Ville et de l’Aménagement du territoire a mis les points sur les i. Louncény Camara assure que les 312 hectares, considérées comme zone réservée, ne doivent pas être occupées par des particuliers.

‘’Nous allons analyser et vérifier l’authenticité et identifier les personnes qui ont émis les documents contre toute réglementation. Puis, prendre les dispositions qu’il faut’’, prévient-il.

Pour situer les responsabilités, le ministre Camara reconnait que la faute ne revient pas qu’aux occupants des lieux seulement. ‘’Il y a des cadres, des responsables des collectivités décentralisées, des citoyens ordinaires qui se sont déclarés propriétaires de ces zones-là. Mais nous allons pouvoir décanter tout ça et faire la part des choses, que personne ne panique pour ça’’, rassure-t-il au micro de nos confrères.

 A la question de savoir si les occupants de ces lieux seront indemnisés, le ministre de la Ville répond : ‘’Les 312 hectares de la zone industrielle de Maboya ne seront occupées par qui que ce soit. C’est une zone industrielle et tous ceux qui seront là, en fonction de ce qu’ils nous présenteront, c’est-à-dire des documents légaux délivrés par les autorités compétentes en la matière, on verra. Si quelqu’un possède un document reconnu, il sera rétabli dans ses droits. Recaser ou pas, il sera rétabli dans ces droits’’.

Pour mettre fin à l’occupation des domaines réservés à l’Etat à Dubréka, Louncény Camara affirme qu’il a les mesures qui s’imposent. ‘’Certains citoyens s’entêtent encore à continuer les constructions. Pour éviter cela, nous avons mis un PA en place pour qu’aucun engin de chantier n’ait accès à cette zone-là’’, confie-t-il.

Djiwo Barry, pour VisionGuinee.Info                        

00224 621 852 875/ djiwo.barry@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info